Migration et dh.doc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4563 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
IMMIGRATION ET LES DROITS DE L' HOMME

I. Introduction au phénomène migratoire en Europe

L'immigration n'est pas une menace mais un problème universel, social et politique qui a besoin des règles démocratiques, compatibles avec le respect des droits de l'homme. Nous sommes confrontés à une nouvelle vague historique de mouvements de population en raison de guerres, des persécutions,d'intolérance, de racisme et de fondamentalisme, de faim, de pauvreté, de maladie, d'exploitation, de destruction de l'environnement et d'explosion démographique. L'immigration est un phénomène existant et - plus en plus – augmenté que mérite notre attention au niveau européen et international.
Tout d'abord émane la nécessite d'en définir le concept d' immigration. L'immigration désigne aujourd'huil'entrée, dans un pays, de personnes étrangères qui y viennent pour y séjourner et y travailler. Le mot immigration vient du latin migratio qui signifie « passage d'un lieu à l'autre ». Elle correspond, vue du côté du pays de départ, à l'émigration[1] .
L' Europe a toujours connu des mouvements migratoires. Il s'agit d'un continent qui accueille la plupart des migrants. D'après le rapport de laCommission mondiale, il y avait 56,1 millions de migrants en Europe (y compris la partie européenne de l'ex-URSS) en 2005, dont 5 millions en situation irrégulière [2].
Nous ne pouvons cependant pas oublier que le phénomène migratoire a toujours existé dans l’histoire de l'humanité, pour des raisons diverses et de façon plus ou moins prononcée, à la différence près – et non des moindres – qu’auXIXe siècle et une partie du XXe, ce sont les Européens qui, les premiers, ont immigré, principalement vers l'Amérique et l'Océanie, alors qu'après la seconde guerre mondiale, avec les séquelles qui en ont résulté en termes de développement économique, c’est l’Europe du Nord et l’Europe centrale qui sont devenues, dans les années 60, des zones d’accueil d'émigrés espagnols, portugais et italiensnotamment, suivis par les Yougoslaves et les Turcs, ainsi que des citoyens provenant de pays africains et d’anciennes colonies.
Avec la crise économique qui débute en Europe en 1973, la plupart des pays d’accueil mettent en place des politiques visant à limiter les flux migratoires tout en encourageant le départ volontaire assisté, ainsi qu’on l’a appelé plus tard, des travailleurs immigrés versleurs pays d’origine. Les politiques conçues pour freiner l’immigration dans les pays d’Europe centrale ont contribué à déplacer une partie des mouvements migratoires vers l’Espagne, ce qui en outre a été rendu plus facile par la situation géographique du pays et l’augmentation des voies d'accès permettant à des citoyens du Maghreb d’entrer sur le territoire, que ce soit de manière légale ouclandestine.
L’augmentation du nombre d’immigrants dans les pays de l’Union européenne (UE), suite aux changements politiques survenus en Europe centrale et de l' Est à partir de 1989, représente un autre trait caractéristique du phénomène migratoire qui a suscité l'émergence de nouveaux conflits sociaux et manifestations racistes et xénophobes, ce que les plus hautes instances religieuses se sontempressées de dénoncer en 1991, alors que le pape Jean-Paul II déclarait que le statut de migrant «ne saurait remettre en cause le droit d’une personne de se réaliser en tant qu'être humain, la société d’accueil étant investie du devoir de l’accueillir dans ce sens »[3].
Le débat portant sur l’élaboration d’une politique migratoire commune et convenable revêt une importance fondamentale dans l’espaceeuropéen, mais aussi au niveau international. En effet, il paraît peu raisonnable de croire que l’immigration diminuera par la simple mise en place d’une série de mesures restrictives et de contrôle.
Le phénomène migratoire est devenu l’une des caractéristiques socio-économiques les plus importantes de notre époque, même si la connaissance réelle du problème, encore limitée et fragmentaire,...
tracking img