Mise en place de vpn de type bridge

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (558 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ce site est consacré aux maladies à méningocoque.
Ces maladies sont provoquées par une bactérie, le méningocoque. Il existe deux formes principales d’infections à méningocoque : la méningite et lasepticémie. Leur nombre augmente parfois dans certaines régions. C’est la raison pour laquelle ce site a été créé. Il a pour vocation de vous aider à mieux connaître ces infections. Le méningocoque estune bactérie qui peut être présente dans le fond de la gorge de certaines personnes : environ 10 % de la population en est porteuse à un moment donné.
La plupart du temps, le méningocoque n’entraînepas de maladie comme c’est le cas pour de nombreuses autres bactéries. Les raisons pour lesquelles certaines personnes sont porteuses de la bactérie, pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois,sans tomber malades tandis que d’autres développent une infection invasive à méningocoque, sont peu connues.

Les méningites peuvent aussi être liées à d’autres bactéries, ou encore à des virus ou àdes champignons. Ces types de méningite ne sont pas abordés dans ce site.
• T3 L’hospitalisation est indispensable et le traitement comporte toujours des antibiotiques. L’important est de pouvoirdébuter le traitement antibiotique rapidement. Plusieurs types d’antibiotiques sont efficaces.
• En cas de purpura fulminans (fièvre et taches rouges ou violacées), le malade doit être transféréd’urgence à l’hôpital par le moyen le plus approprié. Lors de la survenue d’un cas d’infection invasive à méningocoque, un traitement préventif (prophylaxie) par des antibiotiques est recommandé auxpersonnes ayant été en contact direct, étroit ou prolongé avec le malade dans les 10 jours qui précèdent son hospitalisation.
Cela concerne surtout les personnes vivant sous le même toit que lemalade. Ce traitement antibiotique doit être démarré rapidement, autant que possible dans les 48 heures après le diagnostic et n’a plus d’intérêt au-delà de 10 jours après le dernier contact avec le...
tracking img