Mission tsunami aceh

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4560 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Mission Aceh du 28 au 31 Janvier
Bonjour a tous, Comme prévu, je suis parti « pour comprendre et voir » en compagnie du Père Sandiawan. Les dates de la mission avaient été fixées tenant compte de la présence à Aceh d’une mission d’inspection de deux représentants de la Commission des Finances du Sénat Français, les sénateurs Michel Charasse (PS) et Adrien Gonteyron (UMP) respectivement Présidentde l’Aide au Développement et chargé du budget des Affaires Etrangères. Avant la mission, j’avais présenté le Père au colonel STAHL, Attaché de Défense et je m’étais entretenu par tel, sur recommandation du Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle, Gilles Garachon, avec l’Attachée Humanitaire envoyée a Aceh, Annie EVRARD. Tous deux étant les interfaces, sur le terrain, des deux sénateurspendant leur mission. Départ de Jakarta le Vendredi après-midi, avec le Père et une dizaine de « volontaires », élèves de séminaires (Semarang, Malang), étudiants, artistes… du matériel divers, et une centaine de paires de béquilles pour adultes et pour enfants. Arrivée à Medan , accueil par l’un des membres du JRK Medan, centre d’appui et de logistique où travaillent une dizaine de personnesArrivée à Medan

Le PC du JRK à Medan

Le lendemain matin à l’aéroport de Medan, en partance pour Meulaboh, nous rencontrons, par hasard les deux sénateurs et leur escorte, le Colonel STHAL et un Administrateur Civil de la Commission des Finances du Sénat qui les accompagne M.François-Régis Benois, en escale technique, en route vers Banda Aceh. Echange de poignées de mains et présentationcourtoise, sans plus… Arrivée à Meulaboh, sans problème via un Casa 212 de la société SMAC. En chemin, je fais pas mal de photos de la côte, et découvre que jusqu'à 20kms de Meulaboh, la côte est pratiquement intacte, toutes les maisons en place, pas de signes de destruction…La mer est profonde (Bleu foncé)… Au tournant d’un cap, le niveau de l’eau se réduit (bleu clair à jaune clair) toute la Côte estravagée…Deux jours plus tard, échangeant ces informations avec des spécialistes de la Jeanne d’Arc, ils m’expliqueront que l’énergie de la vague est compensée par la profondeur, sinon elle va se transformer en une vague encore plus forte et meurtrière… A Meulaboh, le platier avant la barrière de corail est long de plusieurs km, ce qui peut expliquer l’ampleur des dégâts…http://www-dase.cea.fr/actu/dossiers_scientifiques/2004-12-26/index.html Une barrière flottante, avec une structure type brise-lames en profondeur pourrait peut-être casser l’énergie… ??? Avis aux chercheurs en Hydrodynamique…

Labuhan Hadji………….rien n’est détruit………..moins de fond………...la vague a tout rasé Contrôle de routine par un officier de l’Air Force Indonésienne qui contrôle l’aéroport, et demande le nom del’organisation à laquelle appartient le « Bule », mes accompagnateurs disent JRK, c’est tout. J’inscris mon nom, mon adresse et le no de mon KIM S sur la feuille « Bule », les amis s’inscrivent eux sur la feuille Orang Indonesia. La veille au soir, un Général de l’Armée de l’Air, ami de mes amis de Jakarta (ceux avec lesquels le Général François Mermet et moi-même travaillons), dans l’entourage dunouveau Ministre de la Défense, était venu nous voir quelques instants à l’hôtel. Suffisamment pour lui présenter le Père et lui expliquer ce que nous faisions. Il avait écrit sur sa carte de visite une note de recommandation pour le Capitaine commandant le détachement de l’Armée de l’Air Indonésienne et contrôlant l’aéroport de Meulaboh. Nous demandons à le rencontrer, accueil très cordial, échanged’informations, il est très heureux de rencontrer le « Père » qu’il connaît de réputation, il nous confirme l’arrivée des hélicoptères de la Jeanne le lendemain vers 9h30 à Meulaboh. Au sortir de l’aéroport, on est précédé par une voiture avec un sticker « Solidarités » et du français dessus, je demande au chauffeur de doubler, on arrête la voiture et trouve un français à l’intérieur, je lui...
tracking img