Mondialisation et alter-mondialisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2386 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Nathan 2 ch 16
Mondialisation et alter-mondialisme
La mondialisation est un phénomène, le mondialisme est une idéologie ; l'anti-mondialisation est aussi un phénomène ou un ensemble de résistances à la mondialisation, l'anti-mondialisme étant la pensée qui s'oppose à la pensée mondialiste. Il faut dc distinguer 2séries d'analyses : celle qui établit des faits et tente de les organiser pr lescomprendre, celle qui relève de discours idéologiques jugeant de faits politiquement ou moralement.

I. Des idéologies pour et contre
Anti-mondialisation = processus qui fonctionnent à l'encontre de cette forme d'unité sans homogénéité qu'est le Monde mondialisé. Ils peuvent être en marche sans être pensés pour autant ou résulter d'actions volontaires fondées sur le constat qu'une certaine formede mondialisation entraîne des csqs défavorables aux peuples du monde et à la terre ressource, promouvant alors une alter-mondialisation.
Le mot "idéologie" a pris une tournure péjorative en se rapprochant de + en + d'opinion puis de croyance. P. Ricoeur : une idéologie est d'abord une distorsion de la réalité sociale par le passage au discours qui ne peut en être qu'une représentationmanipulable, puis une légitimation : proclamation d'une forme d'autorité et enfin une intégration : une même représentation du soi collectif.

II. Le globalisme
A. Le phénomène d'agrégation
Hayek (un des pères du néolibéralisme) donne l'idée de ce que le globalisme, fondé sur l'idée du marché théorique général, relève d'une idéologie. Les conditions théoriques nécessaires à l'établissement de loisde l'équilibre (que tous les acteurs du marché soient également informés...) ne peuvent que transformer la réalité sociale => distorsion. Dilemne : le marché, qui n'est pas une institution ni une coalition volontaire d'acteurs mais la résultante "spontanée" de l'activité d'échange dc de l'activité sociale en général, est-il le lieu et le mécanisme le mieux à même de promouvoir le bien-être detous? Emergence de nouvelles économies intégrées au marché mondial, preuve de l'efficacité du marché mais aussi de l'autoritarisme politique et social par le maintient à un faible niveau la tension sur la rémunération du travail. La production globalisée permet d'inonder le marché mondial de biens standardisés à faibles prix => constitution d'une classe moyenne, seulement définie par cetteaspiration à rejoindre une "image" qui est elle-même fabriquée "globalement" (classe moyenne = agrégation) → intégration.

B. Les thèses du globalisme
Cette construction idéologique qu'est le globalisme s'accompagne d'une description théorique et concrète de la globalisation, les faits et conditions.
1. La libéralisation et l'intégration des marchés
Globalisation fondée sur la libertéindividuelle. La globalisation ne peut être permise et atteindre son maximum d'efficacité qu'à condition de la dérégulation. S'il se produit bien une globalisation, il reste à en faire accepter le coût par ceux qui n'en bénéficient pas, soit par autorité soit par de légères compensations. La crise financière qui s'ouvre en 2007 montre l'effectivité de l'unité du système ; elle montre en mm tps lanécessité d'un régulateur ou d'une quasi-législation qui irait à l'inverse de la profession de foi libérale du globalisme.
2. Le caractère inévitable et irréversible de la globalisation
Du marxisme, le globalisme reprend l'idée qu'une ingénierie sociale est possible, mais ici pour mener la révolution capitaliste à son terme. Le marché est une force naturelle contre laquelle il est inutiled'aller, mais qu'il faut apprendre à utiliser. En contrôlant les activités productives de richesse, les Etats ou les institutions publiques perdent pied face à la complexité et à l'étendue. Tous les empires sont morts et les Etats qui fonctionnent comme des empires sont condamnés, leur société avec.
3. La globalisation est un procès sans sujet
La globalisation est un processus qui se...
tracking img