Mondialisation et emploi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 30 (7470 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Mondialisation et mutations du travail et de l’emploi : une solution alternative, l’économie solidaire ?

Eric Dacheux GRIL Roanne
Daniel Goujon GRIL-LATEC Université de Bourgogne
Patrick Ternaux CREUSET Université de St-Etienne, ERES Université de Grenoble 2

Résumé

Dans cette communication les auteurs s’interrogent sur les liens entre le phénomène de mondialisation / globalisation ,l'évolution des marchés du travail et l’économie solidaire. Notre interrogation principale porte l’évolution du lien social dans un espace économique fluctuant. L'économie solidaire peut-elle être une alternative politique et sociale à la mondialisation ?

1. INTRODUCTION

L’économie mondiale se globalise et se régionalise. S’agit-il d’un phénomène nouveau et paradoxal ? Non, loin sans fautrépondent les historiens car la mondialisation a plus de deux mille ans (Braudel.F 1985). Il est vrai que le développement des échanges et la mobilité des hommes et des capitaux ne sont pas un phénomène nouveau. Fernand Braudel a insisté sur l'émergence précoce d'un capitalisme commercial, bien antérieur à celle du capitalisme industriel. Il faut remonter au moins au XVème siècle pour voir la formation"d'économies-monde" (Braudel F. 1979). Au cours du XIXème siècle, la liberté de circulation des capitaux était considérable, nettement plus forte que celle existant avant la dérégulation des années 1980. Ces pratiques se sont accompagnées de configurations de pouvoir dont les formes ont évolué avec le temps de sorte que progressivement, les sociétés globales l’ont emporté sur les sociétés locales.Cela ne signifie pas pour autant que le local a disparu et de nombreux travaux en économie spatiale sont là pour nous le rappeler (Courlet C. 2001). Pourtant, les transformations du phénomène de mondialisation induisent des changements dans le pouvoir économique qui, selon certains, semble glisser progressivement des Etats-nations vers les « acteurs privés » (Michalet CA. 2000). Ce phénomèneinduit aussi une démultiplication des espaces et des formes de pouvoir économiques (Grou P. 2000). La période actuelle se caractérise par une transformation profonde des formes institutionnelles[1] (Boyer R. 1986). Ainsi sommes-nous passés, depuis la fin de la seconde guerre mondiale, d’une régulation fordienne de l’économie dont les formes institutionnelles opéraient sur des espaces essentiellementrégis par l'Etat-nation, à une régulation de plus en plus normée par les grandes firmes multinationales industrielles et financières sous couvert d’une économie de marché à l'échelle mondiale. Ces quelques remarques générales nous ont conduit à nous interroger sur le sens à donner à ces mutations. Dans quelles mesures la mondialisation en tant qu'intensification sans précédent des échangescommerciaux au niveau mondial affecte-t-elle le fonctionnement des marchés du travail ? La globalisation financière n'est-elle pas plus redoutable? [2].
L’idée centrale que nous défendrons dans la première partie de ce texte, c’est que le travail et l’emploi remplissent une fonction centrale indispensable à la pérennité du processus de mondialisation /globalisation. Ils servent de variable d’ajustement aumarché du travail, mais aussi des produits et des services. La prégnance des stratégies des firmes multinationales et l’incidence des nouvelles formes de mobilisation de la main-d’œuvre ont des conséquences fortes sur les conditions de travail, le volume de l’emploi et du chômage. Par ailleurs, elles participent à une marchandisation des activités sociales et des rapports humains. De plus, onassiste à une modification de la répartition des revenus au profit du capital. Enfin, au niveau spatial, la mondialisation contribue au renforcement des inégalités non seulement entre le Nord et le Sud, mais aussi au niveau local en défaveur des bassins d’emplois mono industriels basés sur une main d’œuvre peu qualifiée. Autrement dit, même si au niveau global on peut mettre en lumière les...
tracking img