Monsieur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1485 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu (1Cor 10 : 31)

1.- Liberté et conduite par l’Esprit

L’évangile de Jésus Christ est une force libératrice. Paul en témoigne dans la lettre adressée aux communautés de Galatie. Face à des personnes qui voulaient soumettre les communautés chrétiennes à la loi, l’apôtre exprime une opposition radicale. Le mot « loi » désigne cequ’on appelle la Torah. Selon la tradition juive, la Torah contient 613 commandements. Paul, en fin connaisseur de la loi dit, après sa conversion, qu’elle ne justifie pas. La loi conduit à la mort. Mais par la foi, l’homme est libéré de toute forme de légalisme.

Dans cette vie de liberté, il est animé par l’Esprit. S’ajoute alors une autre opposition : l’Esprit vs. la chair. Vivre selon l’Espritc’est ne plus accepter de vivre en suivant les désirs de la chair. Une vie authentique est une vie selon l’Esprit.

Le slogan pourrait être celui-ci : libéré de la loi et inspiré par l’Esprit « tout m’est permis ».

2.- Au nom de la liberté et de la vie conduite par l’Esprit, certains chrétiens de l’époque se sont enflés de l’orgueil spirituel. Cela a donné lieu à diverses pratiques ausein des chrétiens de Corinthe :

• divisions

• conduite incestueuse

• consommation des viandes sacrifiées aux idoles

• relations homme-femme dans la communauté

• négation de la résurrection au nom d’une approche hyperspiritualiste

• pratique ascétique, culpabilisation de la sexualité et mépris de la conjugalité

S’agissant par exemple dela conduite incestueuse, l’absence de réaction de la communauté devant ce fait est, pour Paul, le signe d’une prétention spirituelle : les Corinthiens se sont enflés d’orgueil. Ils se sont crus au-dessus des lois morales communes. En ne se séparant pas de l’incestueux, les Corinthiens ont voulu montrer qu’ils étaient libres, détachés face aux convenances. N’est-ce pas que tout est permis ?

Undeuxième exemple : les relations hommes-femmes. Si le chrétien est libéré de la Loi pour n’être soumis qu’aux impulsions de l’Esprit, alors il est logique d’abolir la hiérarchie qui soumet la femme à l’homme. Le voile étant le signe de cette soumission, il faut l’abandonner.

Troisième exemple : puisque l’Esprit est au centre, à quoi bon le corps ? Et en fin de compte, à quoi bon larésurrection ?

3.- L’intervention de Paul dans les lettres aux Corinthiens

Paul a dû intervenir au travers 7 ou 8 lettres que l’on a regroupé en deux lettres dans le Nouveau Testament, la première et la seconde lettre aux Corinthiens.

Le verset 10 : 31 fait partie de la 3ème lettre dans laquelle Paul réaffirme que « tout est permis ». Il ajoute toutefois : « mais tout n’est pas utile ;tout est permis, mais tout n’édifie pas ».

Ma liberté doit être exercée dans le respect des faibles. « Veillez toutefois, à ce que votre liberté ne devienne un obstacle pour les faibles ». Paul donne à cet effet un exemple : s’agissant des viandes sacrifiées aux idoles, par la connaissance, on sait qu’une idole n’est rien et qu’il n’y a qu’un seul Dieu. Forts de cette connaissance, deschrétiens ont été libérés de tout scrupule à manger cette viande. Mais Paul dit que tous n’ont pas cette connaissance. Il faut tenir compte des plus faibles et ne pas chercher manifester, par la consommation des viandes sacrifiées aux idoles, sa supériorité dans la connaissance. A l’orgueil spirituel, il faut préférer l’amour. « Si quelqu’un te voit, toi qui as la connaissance, assis à table dans untemple d’idoles, lui qui est faible, ne sera-t-il pas encouragé dans sa conscience à manger des viandes sacrifiées aux idoles » (8 :10).

Ainsi, le chrétien est libre, mais il doit faire attention à l’autre. « Que nul ne cherche son propre intérêt mais celui d’autrui ».

Paul voit dans l’orgueil spirituel la cause des divisions. « Que personne ne s’enfle d’orgueil en prenant parti pour...
tracking img