Nucleaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (977 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le destin des déchets radioactifs est encore incertain
Trois journées d'audition parlementaire viennent de faire le bilan de près de quinze années de recherches sur le traitement et la gestion desrebuts de l'industrie nucléaire. A un an d'une nouvelle loi sur le sujet, le laboratoire censé qualifier leur stockage en profondeur a pris beaucoup de retard. Le 30 décembre 1991, la loi dite"Bataille" donnait un délai de quinze ans à la nation pour étudier la meilleure façon de gérer les déchets radioactifs de haute activité à vie longue - les rebuts les plus toxiques de l'industrie nucléaire-, dont la durée de vie peut se compter en milliers, voire en centaine de milliers d'années. Quinze ans se sont presque écoulés depuis et 2,3 milliards d'euros ont été consacrés à ces recherches.Quel bilan en tirer, alors que le gouvernement s'apprête à proposer, en 2006, une nouvelle loi sur ces déchets radioactifs ? Trois auditions parlementaires ont récemment eu lieu, dont la dernière le 3février, à l'initiative de Christian Bataille, député (PS) du Nord et père de la loi de 1991, et de son collègue UDF Claude Birraux (Haute-Savoie). Il s'agissait de faire le point sur les trois pistesde recherche que le texte de 1991 avait invité à prospecter. Séparation-transmutation. Ces opérations visent à trier les différentes "espèces" de radionucléides (éléments radioactifs) pour permettreun conditionnement différencié et leur faire perdre une partie de leur radioactivité, notamment en les recyclant dans les combustibles que "brûlent" certains réacteurs nucléaires. Ces techniques sontdéjà au centre de la doctrine française du retraitement des combustibles nucléaires usés. Pour les déchets du futur, la possibilité de séparation des différents éléments radioactifs n'est démontréequ'à l'échelle du laboratoire. Les expériences de transmutation n'ont pas progressé au rythme escompté, en raison de l'arrêt du surgénérateur Superphénix, dont les neutrons rapides auraient permis...
tracking img