Obama

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (374 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Barack Obama a jugé que "des représentations fausses" avaient été faites de son opinion sur les frontières d'un futur Etat palestinien. AFP/JOSHUA ROBERTS
Le président américain a prononcé, dimanche22 mai, un discours très attendu devant l'Aipac, le principal lobby pro-israélien des Etats-Unis. Barack Obama a réitéré son soutien à la création d'un Etat palestinien reposant sur les frontièresd'avant la guerre de 1967.
Jeudi, le chef d'Etat américain avait déjà, lors d'une allocution au département d'Etat, évoqué un Etat palestinien avec de telles frontières. Une proposition qui a tendu lesrelations entre les deux alliés : le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a refusé toute discussion sur le sujet, obligeant M. Obama à reconnaître un différend entre Israël et lesEtats-Unis. Et ce alors que M. Netanyahu est attendu pour une visite officielle à Washington.
Devant l'Aipac, Obama – maintes fois applaudi – a toutefois donné des gages aux Israéliens et à leurs soutiens auxEtats-Unis. "Même si nous pouvons être en désaccord parfois, comme des amis peuvent l'être, les liens entre les Etats-Unis et Israël sont inaltérables, et l'engagement des Etats-Unis envers lasécurité d'Israël est inébranlable", a-t-il soutenu.
Un discours qui a, semble-t-il, été apprécié par le premier ministre israélien. "Je suis en accord avec le désir du président d'encourager la paix etj'apprécie ses efforts passés et actuels pour parvenir à cet objectif", a dit Benjamin Netanyahu dans des commentaires visant apparemment à désamorcer une mésentente croissante avec M. Obama sur le dossierisraélo-palestinien.
Les frontières de 1967. S'il a réaffirmé son idée d'un Etat palestinien basé sur les lignes de 1967 avec des échanges de territoire, Barack Obama a souligné que ces échangesaboutiraient à un tracé de frontières différent de celui issu du conflit de 1967. M. Obama a jugé que "des représentations fausses" avaient été faites de son opinion. La position du président...
tracking img