Pastiche de voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (639 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
De l’horrible danger de la lecture
Nous, Jean-Pierre de la Roche, soumis au Glorieux Royaume de la Canfre, orateur des orateurs, abbé entre les abbés, à tous les chrétiens ici présents qui bénitsseront et attaque entendront.
Comme ainsi soit que Guillaume Camiraux, ci-devant, enfant du chœur de la Sainte Église de Saint-Hilaire Saint-Florent, à l’ouest de la France entre le Pays Basque etles Pays-Bas, nous apporte en lui l’éducation, l’apprentissage de nouvelles connaissances enseignées par des ecclésiastiques de la capitale de notre magnifique Saint- Royaume, Ripa, et surtout par lesprêtres connus pour leur caractère contraire à une manière différente d’enseigner les idées aux jeunes, il a semblé bon au Christ et à nous de condamner, abolir, empêcher la transmission deshorribles connaissances de l’être humain de génération en génération, pour les causes annoncées tout de suite :
Cette facilité d’influencer quelqu’unen lui racontant l’histoire de l’humanité selon sonpoint de vue tend évidemment au racisme entre sociétés, qui est une des principales causes de guerres au cours de l’histoire.
Il est à craindre que parmi les connaissances existant enFrance, il n’y en a aucune qui ait une relation avec ce qui se passe à l’extérieur des frontières françaises, ce qui entraînerait à la longue une méconnaissance des coutumes étrangères etdonc un retard par rapport aux autres nations du monde
Il arriverait à la fin que nous aurions des filles enseignées qui ne voudraient pas s’occuper des maisons des seigneurs quand ellesdeviendraient plus âgées ; on aurait dans ce cas l’imprudence quelquefois d’arriver à la violence pour les faire travailler, ce qui est visiblement contraire aux principes de l’Église.Il se pourrait que dans la suite, d’ingrats philosophes fassent de l’éducation quelque chose de permanent qui n’arrêterait pas de faire progresser la société, quelque chose de routine et...
tracking img