Personnages secondaires zola

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1095 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Maugendre. — Beau-père de Jordan. Avait à la Villette une manufacture de bâches où il a gagné quinze mille francs de rente. Gros homme calme et chauve, à favoris blancs. S’est retiré avec sa femme en un petit hôtel, avec un beau jardin, rue Legendre. Les deux époux vivent trop grassement, s’ennuyant à ne plus rien faire. C’est à contre-cœur qu’ils ont vu leur fille Marcelle épouser Jordan, jeuneécrivain dont le père est mort ruiné. Ils se méfient d’un poète, croient avoir beaucoup fait en consentant au mariage et n’ont rien donné, sous le prétexte que Marcelle, après eux, aura leur fortune intacte, engraissée d’économies [19].

Dans sa vie désœuvrée, l’ancien fabricant, qui tonnait autrefois contre les agioteurs, s’est intéressé à la cote de la Bourse, lue chaque soir dans le journal.Une somme importante lui rentre un jour, il a l’idée de l’employer en reports, un simple placement, pas encore de la spéculation ; puis la fièvre commence à le brûler, devant la danse des millions, dans cet air empoisonné du jeu. Un gain de six mille francs achève de le détraquer, il se met à opérer, d’abord au comptant, puis à ternie, petitement pour commencer, s’enhardissant chaque foisdavantage, malgré les premières résistances de sa femme et le blâme formel de son beau-frère Chave [202]. Le coup de Sadowa lui a fait perdre cinquante mille francs [215]. Il croit réparer le mal en achetant cinquante actions de l’Universelle au cours de douze cents francs; il les voit progressivement monter et en achète encore; on dépasse le cours de trois mille francs; une première baisse laisseintacte la foi de Maugendre dans le génie de Saccard ; pour se rattraper, il joue à découvert, achetant toujours, et à l’heure définitive de l’effondrement, c’est un désastre irréparable, d’énormes différences à payer, plus de deux cent mille francs, qui achèveront d’emporter la fortune gagnée si rudement par trente années de travail [386]. (L’Argent.)

Maugendre (Madame). — originaire de Marseille,sœur du capitaine Chave. Sèche, active, elle a travaillé comme son mari et gagné sa part de la fortune. Elle voit avec inquiétude Maugendre se lancer dans les spéculations de Bourse, car elle a toujours professé contre le jeu une haine de bonne ménagère. Mais, si des angoisses l’agitent, elle a les yeux enflammés au moindre gain [203]. Un jour, elle devient plus enfiévrée, plus âpre que son mari,c’est elle qui le gourmande de sa timidité; acharnée aux grands coups de hasard, elle s’exalte sur les renseignements de la Cote financière, une vieille feuille honnête qui inspire confiance à tous les rentiers, mais qui a été achetée par Saccard [301]. Et madame Maugendre, si prudente autrefois, si économe, la terreur de ses bonnes, toujours sur leurs talons, à éplucher leurs comptes, ne parle plusque par centaines de mille francs [386]. Après la ruine, elle et son mari sont secourus par le gendre qu’ils avaient méprisé, et qui les installe à Clichy, dans un rez-de-chaussée, avec jardin pas cher [388]. (L’Argent.)

Maugendre (Marcelle). — Amie d’enfance de Paul Jordan et fiancée à lui au temps où il était riche, elle s’est entêtée à vouloir quand même l’épouser lorsqu’il est devenu pauvre[18]. Marcelle est une petite personne grasse et brune, elle a un clair visage aux yeux rieurs, à la bouche saine, et qui exprime le bonheur, même aux heures difficiles [191]. Elle a une bravoure souriante, l’air décidé, très pratique dans son désir de rendre heureux son cher mari, son poète, qui travaille tant. Le rêve de sa vie est de le rendre riche un jour, d’être, comme en un conte de fées,la bonne magicienne qui met des trésors aux pieds du prince ruiné, pour l’aider à conquérir le monde. En attendant, c’est la grande gêne ; les quatre meubles d’acajou dont Marcelle est fière, dans ses deux étroites pièces, si ensoleillées, de l’avenue de Clichy, sont menacés par l’usurier Busch [299], et ce n’est pas Jordan qui sauvera la situation, car ces questions d’argent le paralysent....
tracking img