Philo inconscient

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1824 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I- L’INCONSCIENT FREUDIEN.
A- Le concept d’inconscient.
1) L’idée qu’une partie de notre psychisme échappe à la conscience n’est pas nouvelle, et elle est même "dans l’air" à la fin du XIXe siècle :
Pour Descartes, l'esprit s'identifiait avec la conscience, avec la pensée claire et distincte. On pouvait avoir accès, par la conscience, à tout ce qui se passe en nous, sans possibilité d'erreur.Dès le 17e, Leibniz, a répondu que cette conception du psychisme humain n'est pas valide, et est insuffisante. Pour Leibniz on ne peut pas rendre compte du psychisme, et même du comportement en général, sans reconnaître l'existence de pensées inconscientes. La pensée n'est pas toujours pensée consciente : nous pensons toujours mais nous n'avons pas conscience de toutes nos pensées. Il y a uneinfinité de perceptions en nous, mais, sans aperception ou réflexion, il y a des changements dans notre âme, dont nous ne nous apercevons pas. Leibniz soutient donc qu'il existe deux sortes de perceptions dans notre esprit : non réfléchies et réfléchies.
Au-dessous ou au-dessus d’un certain seuil, un stimulus qui pourtant est ressenti et enregistré par nos sens, n’est cependant pas perçu (ex : lesmessages subliminaux) C’est un inconscient physiologique. Mais il ne s’agit pas là d’une entité ayant une structure ou un mode particulier d’action; ce qu’on dit, c’est que certaines choses, que ce soient des pensées ou des sensations, sont latentes : la conscience ne s’en aperçoit pas, mais elles sont réellement là (existantes) et elles peuvent réapparaître.
2) Freud, va élaborer le concept d’uninconscient qui est une instance à la fois psychique et distincte de la conscience, et ayant ses propres structures et ses propres lois de fonctionnement et d’action.
L'inconscient est donc pour Freud l'ensemble des désirs les plus primitifs, souvent sexuels, qu'ils soient refoulés (depuis l’enfance) ou originaires, constitutifs de tout homme. Ce qui est nouveau, c'est que l'inconscient freudienest "agissant" et a un contenu propre. Ces contenus sont dotés d'une signification, ils sont acceptables ou non par la conscience, et donc, "refoulés" par la conscience dans l'inconscient. Ce n'est pas latent, mais "interdit de cité" (c'est ce que la conscience ne veut pas savoir, et cela, parce que ça va contre nos valeurs morales) -on ne peut donc pas y accéder.
Les propriétés essentielles del’inconscient sont le refoulement ("opération par laquelle le sujet cherche à repousser ou à maintenir dans l’inconscient des représentations") et la pulsion ("processus dynamique consistant dans une poussée vers un but")
Il y a des conflits entre conscience et inconscient : les contenus inconscients cherchant à sortir pour reparaître à la conscience, et la conscience y oppose la force de sonrefus.

3) Mais cet inconscient a des moyens de s'exprimer : on va pouvoir d'une certaine manière y accéder.
L'hystérie, les lapsus, les actes manqués, rêves, tous ces comportements qui auparavant étaient considérés soit comme banals, soit comme absurde sont les moyens qu'a trouvés l'inconscient pour s'exprimer. Par là, on satisfait en quelque sorte symboliquement nos désirs réprimés :
Lelapsus, l'acte manqué (aller au bar au lieu d’aller en cours) : l'inconscient profite d'une circonstance favorable, extérieure, pour contourner le barrage que fait habituellement la conscience et se faufiler au dehors.
Mais là où l'inconscient se manifeste le plus, c'est la nuit pendant le sommeil. Alors, la censure laisse se manifester les contenus inconscients, qui font surface dans les rêves.L'hystérie est un trouble qui se manifeste de façon corporelle. Exemple : des tics, des peurs, des répétitions de certains actes, etc. Freud trouva, grâce à son hypothèse de l'inconscient, une explication plus "rationnelle" de l'hystérie : selon lui, quand les conflits entre les exigences de la conscience et les désirs refoulés sont trop violents, et qu'on fait trop d'efforts pour rejeter les...
tracking img