Philo malin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1839 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
HERVE
Alexandre
TS
Devoir Maison de Philosophie :
Pourquoi sommes-nous sensible à la beauté ?

____________________________________________________________

_______________

____________________________________________________________

_______________

C'est un grand sujet qui renvoie donc à un problème fondamental: la question de la question. Comment se fait-il qu'un êtreraisonnable sensiblement affecté puisse ne pas être indifférent à ce qui n'est lié ni au plaisir, ni à la morale, ni à la connaissance? C'est donc à l'analyse du plaisir esthétique : dire ceci est beau. Il faut donc que l'homme soit capable de gratuité, de liberté. Quand je dis c'est beau, j'en appelle à la liberté de chaque être raisonnable sensiblement affecté qui peut éprouvé une satisfaction dans lelibre exercice de sa sensibilité et de son entendement. Si nous sommes sensibles à la beauté c'est que nous sommes capables de liberté, comme s'il y avait un sens commun dans lequel tous les hommes communieraient au delà des intérêts. L'essentiel cependant c'était de dégager un problème. Tout homme parait être sensible a la beauté: cela signifie-t-il qu'il s'agit, dans tous les cas, de la mêmebeauté, et que la satisfaction de chacun est de la même nature? Quelle que soit la diversité constatée, pourquoi les etres humains sont-ils tous sensibles a ce qu'ils nomment la beauté? Quelle satisfaction peut-elle leur apporter? Se manifestant d'abord par les sens, la beauté ne s'adresse-t-elle qu'a ceux-ci, ou bien concerne-t-elle l'esprit? Si tel est le cas,à quel domaine spirituel vient-ellefaire, plus ou moins directement, écho, de façon à nous satisfaire?

Premièrement, nous allons nous intéresser au diverses formes sous lequel la beauté apparait... Les différents types peuvent être ceux-ci : Nature, corps, oeuvres d'art, etc. La diversité des supports de la beauté rend difficil d'en élaborer une conception unifiée puisque cette beauté est différement intépreter, selon lescultures, ou les modes de pensée. Définir la beauté n'est pas chose facile, en raison de la diversité des expériences auxquelles peut répondre ce terme. On évoque volontiers la "beauté" d'un paysage ou d'un coucher de soleil, celle d'une personne ou même d'un animal, autant que celle d'une statue antique, d'une architecture ou d'un chef d'oeuvre de la peinture. Les occasions de rencontrer la beautésemblent donc multiples : elle serait alternativement dans la nature, dans les corps ( notamment humains, des lors peut naturels) ou dans des oeuvres d'art. Cette diversité des "supports" de la beauté rend évidemment difficile d'en élaborer une conception unifiée. Elle met au premier plan leur structuration, leur cohérence, en l'absence de laquelle il n'y aurait pas d'oeuvre puisque les différentséléments qui la constituent se seraient pas liés entre eux et resteraient non unifiés. Encore Kant se soucie t-il uniquement du beau et du jugement de goût tels qu'il peut les analyser à son époque. Les choses deviennent en effet plus compliquées pour peu que l'on tienne compte de la variabilité de la beauté dans les différentes cultures humaines, aux différentes époques de l'histoire ou dans lesdifférents milieux sociaux d'une même culture.
Juger, par exemple, qu'un paysage est " beau " suppose bien qu'il nous apparaisse dépourvu d'intérêt, c'est à dire qu'il ne soit plus prioritairement un territoire sacré, ou un terrain de chasse. on peut ainsi considérer que l'idée d'une beauté "de la nature" est elle même un acquis culturel qui n'est possible que dans certaines conditions. D'un autre pointde vue, on sait combien la définition de la beauté d'un corps humain change d'une société à l'autre; c'est qu'elle est liée à des particularités culturelles, en même temps qu'à des manières très diverses de faire du corps un "objet" lui-même culturel. Il est ainsi évident que le profil ou le nez "grec" ne peuvent être tenus universellement pour un critère de beauté physique.

La beauté...
tracking img