philo, peut on dire d'un acte qu'il est inhumin?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1047 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 janvier 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
"L'opposition civilisation barbarie s'effondre quand la barbarie est incluse dans la civilisation, quand l'inhumain est au coeur de l'humain." disait Jean-Bertand Pontalis dans son ouvrage En marge des jours en 2002. C'est ce à quoi nous demande de réfléchir le sujet suivant : Peut on dire d'un acte qu'il est inhumain?
Tout d'abord, un acte est un fait. C'est la manifestation concrète despouvoirs d'action d'une personne; c'est une action humaine. Ce qui signifie que, par définition, un acte est forcément humain. L'adjectif inhumain, quant à lui, qualifie ce qui n'est pas humain (préfixe in, venant du grec qui signifie "privé de"). Dire qu'un acte est inhumain est donc contradictoire, et pourtant..
Qu'est ce qu'un acte inhumain ? Peut-on, est-ce légitime, de dire cela d'un acte ?Pourquoi ? Sur quels principes se baser?


Il est logique ou naturel de dire d'un acte qu'il est inhumain lorsqu'il est d'une atrocité extrême. En effet on s’attache davantage a qualifier un acte en ce sens lorsqu’il est cruel, c’est la nature de l’acte qui le définit ainsi. Il est question de crime contre l'humanité lorsque les libertés fondamentales de l'homme sont remises en question. Ceslibertés sont par exemple, le droit à la vie. Ainsi commettre un génocide est qualifier de crime contre l’humanité puisque le droit à la vie est bafouer. Il n'y a pas de définition universelle de cette notion de crime contre l'humanité. Cependant, l'article 7 du statut de Rome, en date du 17 Juillet 1998, relatif aux crimes contre l'humanité en liste quelques uns; par exemple le meurtre, l'esclavage,la torture ou le viol. Hélas, ces exemples de crimes contre l'humanité sont nombreux. Prenons la Seconde Guerre mondiale, les nazis en exterminant à proprement parler les Juifs ont semble-t-il commis des actes "inhumains" si on s’en réfère au Statut de Rome.
Mais de par le fait que ces actes ont été commis par des hommes, ne doit on pas en déduire qu'un acte est forcément humain, peu importe ledegré d'atrocité de l'acte ?

Pour rappel, un acte est la manifestation des pouvoirs d'action d'une personne. Au sens strict du terme, il est impossible de qualifier un acte d'inhumain car cela entrainerait une contradiction des termes. Cela reviendrait à dire qu’un chat peut être infélin par exemple, ce qui est absurde.
L'adjectif inhumain est de manière générale, employé afin de qualifierdes actes d'une atrocité extrême, ceux qui sont jugés contraires aux valeurs (l'égalité, la liberté ...) de la société qui juge ces crimes. Donc, ce jugement n’est ni intemporel, ni universel car il dépend de plusieurs facteurs. Pour les Gaulois, ce qui était inhumain, c'était de ne plus avoir de mains, ainsi couper les mains d'une personne était qualifié de crime contre l'humanité. En revanche, aumoyen-âge on coupait les mains des voleurs au quotidien et cela n’avait rien d’inhumain puisque c’était ancré dans la façon de vivre de l’époque alors qu’aujourd’hui et notamment en 2010, lorsque la main d’un voleur iranien fut coupée cet acte a été qualifié d’inhumain car hors des principes de la société. Toujours au Moyen-Orient, lorsqu’une personne est homosexuelle, elle peut être assassinée,tandis qu’en Europe ce serait qualifier d’inhumain. Nous pouvons également prendre l’exemple de l’esclavage, la traite des Nègres, qui à l’époque, n’avait rien d’inhumain ou de choquant pourtant lorsqu’on en parle actuellement ça l’est. Aujourd’hui ce serait contraire à différents textes de lois tels que la Constitution de 1958 ou la déclaration universelle des droits de l’Homme et du citoyen de1789, mais à l’époque il n’y avait pas ces nombreux textes. Ces différentes lois définissent les normes en rigueur dans chaque société. En effet les textes de lois étant différents dans chaque société et dans chaque époque il est difficile de qualifier un acte d’inhumain ou non.
A la fin des années 1960, lorsque le Ku Klux Klan, qui primait la suprématie de la « race » blanche et tuait toute...
tracking img