Philosophie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1992 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Crime passionnel 1

Il fait nuit, tout est calme dans ce quartier résidentiel nantais. Tout le monde dort, sauf un homme. Il est plutôt gros, la cinquantaine, il a l’air fatigué. Il claque la portière de sa voiture et se dirige vers ce qui semblerait être sa maison. Elle a deux étages, les volets sont mi-ouverts à cause de la chaleur mais l’on peut apercevoir une faible lumière. L’hommesort ses clés et rentre chez lui…

Vendredi matin de la même semaine, vers 7h, le facteur arrive. Ayant un colis à distribuer, il sonne à la maison du destinataire du paquet. La porte n’et pas fermée à clé et une lumière est allumée, il entre en appelant le propriétaire :
« M. Dupont ? Il y a quelqu’un ? »
En avançant dans la cuisine, dont la porte est grande ouverte et laisse dégager uneodeur bizarre, il découvre un cadavre gisant dans une marre de sang. Aussitôt, il appelle la police qui arrive quelques minutes plus tard.

Catherine, Jean et Julien se dirigent vers un agent qui leur résume la situation :
« Robert Dupont, 54 ans, il vivait dans cette maison, apparemment seul, il était gérant d’un fast-food. Pas marié ni divorcé, pas d’enfant selon facteur qui le connaissaitun peu. C’est lui qui la trouvé, il est entrain de faire sa déposition. Sinon on a découvert le corps sur le dos, il se serait fait poignarder à plusieurs reprises. Le légiste est en route. »

Les trois policiers se partagent les taches. Jean choisit d’aller interroger le témoin pendant que Catherine et Julien s’occupent de la maison.

« Excusez-moi, Jean Brin de la police scientifique.J’aimerai vous poser quelques questions.
- Bien sûr, mais j’ai déjà fait ma déposition et j’ai encore beaucoup de courrier à distribuer.
- Ne vous inquiétez pas, ce ne sera pas long. »

En attendant, devant le cadavre, Catherine demande à Julien d’analyser la scène de crime :
« Alors, que pouvez-vous m’apprendre sur cette enquête ?
- Des cadres sont cassés et des meubles semblent êtredéplacés. Et ici, on dirait du sang.
Il sort un coton tige et prélève les traces suspectes, qu’il teste avec de la phénolphtaléine. Le coton tige vire au rose : « positif »
- J’envoie ça au labo tout de suite.
- Attendez, finissons-en d’abord avec cette pièce. Il y a donc eu lutte, et puis que pouvez-vous me dire d’autre ?
- D’après la marre intacte de sang autour de lui, il ne semble pas yavoir eu de mouvement, donc le corps semble ne pas avoir été déplacé. Le légiste en dira plus.

Catherine et Julien continuent de collecter les indices. Jean arrive un peu plus tard :
«  Celui qui a découvert M.Dupont dit qu’il ne le connaissait pas très bien. C’est juste que cela fait 10 ans qu’il s’occupe du courrier dans ce quartier, il s’est mis à sympathiser avec presque tout le monde.Il m’a raconté que M. Dupont était un peu étrange, assez secret et qu’il ne supportait pas qu’on entre chez lui. En l’absence de réponse, il s’est quand même introduit dans la maison car la lumière était allumée et la porte non verrouillée. Il n’avait pas l’air d’avoir de problème et selon lui, personne n’avait un mobile pour le tuer. »

Après cela, chacun vaque à ses occupations, fibres ouparticules étranges, empreintes, poils ou cheveux.

Le légiste arrive et fait son diagnostic :
« Je ne suis pas en mesure d’estimer l’heure du décès car les températures ont atteint des records pendant les dernières nuits mais se sont effondrés pendant la journée certains jours. Cependant, des larves sont apparues et j’en ai prélevé quelques unes afin de les envoyer au départementd’entomologie et le corps n’est pas putréfié donc la mort semble récente. La rigidité cadavérique est installée et la lividité montre qu’il n’a pas été déplacé. La morphologie des contusions montre que l’arme utilisée est à simple tranchant, mais je vous en dirai plus après l’autopsie. Pour la date du décès, il faudra attendre de une à deux semaines avant le rapport d’expertise. Oh, autre chose,...
tracking img