Physique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (341 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Nouvelle Calédonie Novembre 2004

ÉTAT FINAL D’UN SYSTÈME CHIMIQUE : ÉTUDE PAR SPECTROPHOTOMÉTRIE ET TITRAGE (6,5 points)

Les ions iodure (I-) réagissent avec les ions peroxodisulfate(S2O82-).
L’équation associée à la réaction s’écrit : 2I-(aq) + S2O82-(aq) = I2(aq) + 2SO42-(aq) (1)
En présence d’ions iodure, le diiode se transforme en ions triiodure (I3-) de couleur brune.
Poursimplifier l’écriture, on raisonnera à partir de l’équation (1) sans tenir compte de la formation des ions triiodure.

A un instant pris pour origine des dates (t = 0 min), on réalise un mélangeréactionnel S à partir d’un volume V1 = 10,0 mL de solution aqueuse d’iodure de potassium (K+(aq) + I-(aq)) de concentration molaire en soluté apporté c1 = 5,0×10-1 mol.L-1 et d’un volume V2 = 10,0mL de solution aqueuse de peroxodisulfate de sodium (2Na+(aq) + S2O82-(aq)) de concentration molaire en soluté apporté c2 = 5,0×10-3 mol.L-1.

1. Suivi spectrophotométrique de la transformationchimique.

On souhaite étudier la formation du diiode au cours du temps par spectrophotométrie.
Un prélèvement du mélange réactionnel S est introduit rapidement dans la cuve d’un spectrophotomètredont la longueur d’onde est réglée sur une valeur adaptée à l’absorption par le diiode. On admettra que le diiode est la seule espèce colorée présente dans le mélange et qu’au cours de l’expériencela température de la solution reste constante.
Les résultats des mesures d’absorbance en fonction du temps sont rassemblées dans le tableau ci-dessous :

|t (min)|1 |
|État du système |Avancement |Quantité de matièreen mol |
|État initial | | | | |...
tracking img