Politique de l'association

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1449 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
FRANCE
POLITIQUE DE L’ASSOCIATION
Jean-Louis Laville

Informations générales
354 pages
Publié par Seuil
Janvier 2010

Biographie de l’auteur
Jean-Louis Laville est professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM), titulaire de la chaire "Relations de service" et codirecteur du Lise (Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique du CNRS-CNAM). Coordinateureuropéen du Karl Polanyi Institute of Political Economy et impliqué dans de nombreux réseaux de recherche internationaux, il a récemment publié : Dictionnaire de l'autre économie (Gallimard), L'Economie solidaire (Hachette-Littératures), La Gouvernance des associations (Erès), Le Travail, une nouvelle question politique (Desclée de Brouwer)

Présentation de l’éditeur
Depuis longtemps, lesdébats politiques se sont centrés sur les places respectives du marché et de l'État. C'est encore le cas aujourd'hui. Pourtant ce débat s'avère incomplet. L'ampleur des défis sociaux et écologiques appelle désormais la prise en compte de la société civile au-delà des clichés qui l'ont réduite à une affirmation privée ou à un désengagement public. Tel est l'objectif de cet ouvrage qui propose uneéconomie politique de l'association.
Pour ce faire, il présente la première synthèse d'ensemble des expériences américaine et européenne de l'associationnisme, leur histoire et leur actualité. À partir de cette mise en perspective internationale qui met en évidence l'imbrication entre histoire des idées et pratiques sociales, il devient possible de mieux comprendre le débat contemporain entredifférentes approches : économie solidaire, économie sociale, tiers secteur.
Ce livre apporte une réflexion originale sur la démocratie et l'économie. Pour cette raison, il est amené à devenir une référence indispensable pour les responsables associatifs et politiques. Il l'est aussi plus largement pour celles et ceux qui s'estiment concernés par les évolutions de l'action publique et citoyenne.Extraits
«L’hypothèse formulée ici est que le renforcement de la démocratie et l’humanisation de l’économie supposent de prendre en compte l’associationnisme, c'est-à-dire le projet constitué à partir des actions collectives mises en œuvre par des citoyens libres et égaux se référant à un bien commun» p7
«Cet ouvrage est donc consacré à un examen de l’agir associatif dont la complexité se profile àtravers les premières évocations des interdépendances entre sphères politique et économique. [ ...] Il serait vain de vouloir suivre tous les méandres associatifs. La problématique adoptée ici consiste de façon plus limitée à repérer ce qui relie les associations aux interventions démocratiques et solidaires.» p21 et 23

«Affirmer le lien entre association et démocratie, ce n’est pas céder à unemythification des associations. C’est simplement reconnaître que le cadre associatif autorise des expériences sociales œuvrant à la transformation de l’ordre institutionnel ou participant à la refonte de l’ordre normatif institué. » p22

« En prônant des formes associatives et coopératives, ils revendiquent une conception des services qui n’en fasse pas un objet de consommation supplémentaire,mais un moyen de conforter le vivre ensemble. » p134-5
« Ce sont des implications personnalisées donnant droit aux différences qui sont recherchées par l’intervention associationniste dans la sphère économique. L’établissement de relations durables afin que chacun puisse identifier les acteurs derrière les activités économiques facilite l’inscription en leur sein de critères de justice. » P181« L’appellation de tiers secteur, tout en accordant une place aux associations, les cantonne dans un rôle annexe construit comme une réponse face aux échecs du marché et de l’Etat […] Au contraire, l’expression d’économie sociale les regroupe avec d’autres structures, les coopératives et les mutuelles [avec] la constitution d‘un patrimoine collectif et la limitation du pouvoir des apporteurs...
tracking img