Pourquoi antigone est-elle si fascinante?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (897 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pourquoi Antigone est-elle si fascinante ?

« Tu m’amuses ! » dit le roi Créon (p. 79)1 au cours de sa discussion avec sa nièce Antigone. Pourquoi ? Elle le dit elle-même : « Vous êtes là àboire mes paroles. Et si vous n’appelez pas vos gardes, c’est pour m’écouter jusqu’au bout. » (p. 79)1. Créon a d’abord le désir de sauver sa nièce en voulant camoufler son acte de désobéissance. Eneffet, elle a transgressé à l’édit de Créon interdisant à quiconque, sous peine de mort, de rendre les devoirs funêbres à Polynice, le frère d’Antigone. Par la suite, face à l’obstination de sa nièce,Créon est, dans un sens, fasciné par Antigone. Ceci va ainsi nous amener la question du titre : Pourquoi Antigone est-elle si fascinante ?
Si, nous autres lecteurs du XXème siècle, lisonsaujourd’hui Antigone, cela signifie que ce mythe a eu un impact certain sur la société de la Grèce antique, l’histoire se déroulant à Thèbes, et sur les sociétés successives qui nous ont transmis la culturehellénique. La pièce de théâtre Antigone a été écrite par Sophocle vers 441 av. J.-C., puis reprise par de nombreux auteurs au cours des siècles, dont Jean Anouilh en 1944. Notre analyse va se basersur cette fameuse pièce du XXème siècle.
Pour commencer, nous étudierons les caractéristiques d’Antigone puis sa place dans la société de l’Antiquité et dans notre société contemporaine.Antigone est très particulière. Elle ne ressemble pas à l’image que l’on se fait habituellement des héroïnes. Elle est même plutôt l’antithèse de ce que l’on attend d’un héros. Elle est décrite parle Prologue comme « la petite maigre qui est assise là-bas et qui ne dit rien. », « la maigre jeune fille noiraude et renfermée que personne ne prenait au sérieux dans la famille. » (p. 9)1. Elle secaractérise elle-même comme « noire et maigre » (p. 41)1. Sa nourrice lui dit également qu’elle « n’était pas comme les autres » (p. 17)1. En contraste, le Prologue mentionne la sœur d’Antigone...
tracking img