Profession de foi du vicaire savoyard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (387 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture
Profession de foi du vicaire savoyard
Jean-Jacques Rousseau

Jean-Jacques Rousseau ( 1712 – 1778 ) : Ecrivain, philosophe et musicien des lumières

Né à Genève en 1712, sa mèremeurt peu après. Rousseau est élevé par son père jusqu’à ses 10 ans, puis mis en pension chez des pasteurs protestants, d’abord chez son oncle puis chez le pasteur Lambercier.
En 1728, il quitteGenève pour Annecy, chez Mme de Warens récemment convertie au catholicisme qu’il voit comme une seconde mère (« maman ») mais qui deviendra plus tard sa maîtresse. C’est en 1728 qu’il se convertitlui-même au catholicisme.
Il part pour Paris en 1942 pour y présenter un nouveau système de notation musicale. C’est à cette période qu’il noue des relations avec Diderot, voltaire … et avec ThérèseLevasseur dont il aura cinq enfants qui seront confiés aux « Enfants trouvés ».
Dans les années 1756-1762 il écrit ses plus grandes œuvres : La nouvelle Héloïse , l’Emile profondément critiqué … Il fuit enPrusse, en Angleterre …
Il rentre à Paris en 1770 où il achève probablement ses confessions. Il meurt an 1778 à Ermenonville.

Présentation de l’œuvre : Profession de foi du vicaire savoyardLa profession de foi du vicaire savoyard est inséré au cœur du livre IV de l’Emile, ouvrage publié en 1762.
Le quatrième livre est particulièrement consacré à l’amour et à la religion. La Professionde foi du Vicaire savoyard, qui examine les origines de la foi, fut l’objet de multiples controverses. En effet, elle fut capable de dresser contre elle la quasi-totalité de ce que l'époque comptait depenseurs et d'hommes d'Eglise : d'Holbach à Voltaire en passant par l'archevêque de Paris et les ministres réformés de Genève, tous se scandalisèrent de cette profession de foi qui valut à l'Emiled'être interdit. Critiquant les religions révélées et refusant toute autorité aux Eglises, Rousseau en appelle à la religion naturelle, croyance raisonnable et raisonnée que chacun peut découvrir...
tracking img