Protection sociale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1998 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Depuis la seconde guerre mondiale, les pays d’Europe se sont tous dotés d’un système de protection sociale s’inspirant du modèle bismarckien ou beveridgien. Tandis que la majorité des pays d’Europe du Nord tel que la Suède se sont dotées d’un système de protection sociale, la France a fait le choix d’un système d’assurance sociale.

I LE MODELE SUEDOIS.

En Suède, l'État joue un rôleprépondérant dans le cadre de la protection sociale. Le dispositif mis en place repose sur le principe selon lequel chaque individu doit bénéficier pendant toutes les phases de sa vie d'une sécurité économique lui permettant de faire face à toutes les situations de perte de salaire : chômage, grossesse, maladie, invalidité ou toute autre incapacité à occuper un poste de travail. En contrepartie de cettesocialisation très poussée, la Suède est le pays d'Europe et de l'OCDE dans lequel la part des prélèvements obligatoires dans le produit intérieur brut est la plus élevée. Le poids de ses dépenses totales de protection sociale dans le produit intérieur brut est également le plus élevé d’Europe.

A° Description

1° L’organisation

La caisse nationale de Sécurité Sociale qui a le statutd’agence gouvernementale contrôle 21 caisses régionales. Ces dernières ont en charge l’assurance maladie qui couvre le régime d’indemnités journalières, l'assurance parentale, l'assurance contre les accidents du travail, l'assurance pension et les prestations familiales.
Les Comtés vont gérer les hôpitaux ainsi que les dépenses de santé qu’il s’agisse de dépenses de prévention ou de soins.

2° Lefinancement

Le système de protection sociale suédois est financé de manière à peu près équivalente entre l’impôt et les cotisations sociales.
Le secteur de la santé est géré et financé par les conseils des comtés. La plupart des dépenses d’assurances sociales sont couvertes par les cotisations qui sont largement imputés aux employeurs, bien que depuis quelques années les cotisations salariales ontété introduites et participent également au financement. Tandis que le financement par l’impôt n’est que résiduel.
Les dépenses de soins sont majoritairement financées par l’impôt. Une partie provient de l’impôt proportionnel sur le revenu levé par les Comtés. L’autre partie provient d’un apport de l'État central constitué principalement de taxes affectées.

3° Les prestations

En Suède, ilexiste deux catégories de prestations:
Celle qui relève d’un critère de résidence
Celle qui relève d’une condition de travail dans ce pays.
La protection sociale a donc une vocation universelle. En somme, toute personne domiciliée en Suède est couverte par le système de santé.

B° Les spécificités du système suédois

1° Une obsession de plein emploi

La Suède a un des taux d’activité lesplus élevés du monde développé.
Dans les années 1950, elle adopte un système de politiques actives du marché du travail. Celles-ci voient le jour dans un contexte de pénurie de main d'œuvre et ont pour objectif de requalifier les travailleurs licenciés par les industries déclinantes. Ces collaborateurs devenus « inutiles » sont pris en charge par l'Etat, qui s'occupe de les requalifier et de leurtrouver un nouvel emploi. La protection sociale active est basée sur la formation, plus que sur le seuil de revenus de remplacement. Avec les crises des années 70, cette politique de flexi-sécurité commence à atteindre ses limites, tandis que l’Etat investit massivement dans les services de garde d’enfant.
Cependant, au début des années 90, la stratégie de la Suède visant à garder un taux dechômage bas à travers les recours à des mesures de marché du travail atteint à son tour ses limites. Ces coûts deviennent trop importants, tout comme les déficits publics, et la Suède se réoriente alors vers cette politique opère un retour à ce système de politiques actives.

2° La maitrise des coûts de soins

La Suède apparait comme maitrisant les coûts de son système de soin dans un...
tracking img