Pukkelpop

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (651 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ACTUBELGIQUE
partager

Les organisateurs du Pukkelpop mis en cause

Rédaction en ligne
vendredi 19 août 2011, 14:15
Selon NOS, la communication des organisateurs a été mauvaise et lesambulances ne savaient où aller. D’autres témoins interrogés apportent leur soutien total aux services de secours et aux organisateurs.

Selon un témoin interrogé par la chaîne néerlandaise NOS, lesorganisateurs avaient annoncé que les tentes du Pukkelpop étaient en mesure de résister à de mauvaises conditions météorologiques, notamment à une tempête de 9 Beaufort. L’organisateur du festival, ChokriMahassine, a démenti la diffusion d’une telle information.

Selon NOS, dont un des rédacteurs suivait l’événement, la pagaille régnait jeudi sur le site du festival. Les gens couraient dans tous lessens, la communication des organisateurs a été mauvaise et les ambulances ne savaient où aller.

La polémique gonfle autour de l’organisation du Pukkelpop
Si certains remettent en cause la prise encharge du festival par les organisateurs, d’autres témoins apportent leur soutien total : « Nous sommes clairement sous le choc, mais soulagés que nos amis aillent bien. J’espère que les gens nejugeront pas trop sévèrement l’organisation car c’était clairement imprévisible. Et je pense qu’ils ont fait de leur mieux. »

« Ceux qui étaient sous le club m’ont expliqué que directement, lesorganisateurs ont percé des trous dans les toiles pour soulager le poids de la pluie. Le public s’est rassemblé contre les parois pour l’empêcher de s’écrouler. Puis, les bénévoles ont fait sortir le publicdans le calme grâce à une banderole de sécurité, » poursuit Delphine notre témoin.

« J’insiste ne blâmons pas les organisateurs »
« Tout le monde est sorti dans le calme de la plaine, même si onavait peine à circuler, avec la boue jusqu’aux mollets. Le camping était dans un sale état, les parents étaient partout, tout le monde sauvait ce qu’ils pouvaient… », insiste notre témoin.

« Mais...
tracking img