Qstp sur les facteurs contribuants a la croissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1559 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
3 - Travail préparatoire : le corrigé de Mme Boisselier

Q1 - Entre 1993 et 2003, le facteur capital a contribue pour 0,6 point a la croissance annuelle moyenne du PIB qui a été de 1,9
% sur la période.

Q2 - Le facteur résiduel représente l'apport du progrès technique a la croissance économique, le progrès technique pouvant se
définir comme l'ensemble des innovations qui entrainent unetransformation des moyens et méthodes de production, de
l'organisation du travail, des produits et des marches. Le facteur résiduel représente donc les gains de productivité globale des
facteurs (capital et travail). Quand la contribution relative de ce facteur résiduel a la croissance économique est élevée, la
croissance est intensive; quand elle est faible, la croissance est plus extensive.Q3 - L'Espagne enregistre entre 1993 et 2003 une croissance économique moyenne de 2,8 % par an, avec une contribution à
peu prés équivalente du capital et du travail, respectivement de 1,2 et 1,1 point de croissance ; les deux facteurs de production
ont donc contribue pour 80 % à la croissance espagnole. Le progrès technique, quant à lui, explique 20 % de la croissance,
avec une contribution de0,5 point. On observe au Royaume-Uni une croissance a peu prés équivalente sur la période (2,7 %),
avec une contribution quasi nulle du travail (0,1 point) et une contribution du capital de 0,9 point, soit environ un tiers de la
croissance. Le progrès technique explique donc à lui seul 60 % de la croissance du PIB. On peut conclure qu'au Royaume-Uni,
la croissance est plus intensive qu'enEspagne.

Q4 - Les origines de la croissance chinoise (9,5 % par an en moyenne depuis vingt ans) sont plurielles.
· Tout d'abord, la croissance économique a été favorisée par l'ouverture de la Chine a l'économie de marche, profitant
ainsi des avantages classiques de la liberté d'entreprendre, de la concurrence et, surtout pour ce pays, de I'insertion
dans les échanges mondiaux qui a dope lesexportations.
· D'autre part, I 'encouragement à I 'épargne a facilite le financement des investissements (accumulation du capital),
indispensables à la croissance, en mettant a la disposition des entreprises des capitaux mobilisables.
· Ces investissements ont permis une augmentation des capacités de production, facteur direct de croissance du PIB.
Us ont aussi permis une forte modernisation del'économie chinoise, engendrant des gains de productivité élèves (8,5
% en 2003), une offre plus diversifiée et une compétitivité accrue.
· Ces transformations de l'économie chinoise se sont accompagnées d'une mutation sectorielle de la main d'oeuvre, de
l'agriculture (faiblement productive) vers l'industrie et les services.
· Enfin, les autorités chinoises ont mis en place une politique deformation des jeunes, visant à élever le niveau de
qualification de la main d'oeuvre, indispensable pour accompagner les investissements dans les secteurs de pointe et
favoriser les gains de productivité.

Q5 - En Chine, les dépenses de recherche et développement (R&D) représentent en 2005 1,34 % du PIB, soit moins que dans
l'Union européenne (1,85 %), aux Etats-Unis (2,68 %) et surtout au Japon(3,18 %). Toutefois, l'effort de R&D a été multiplie par
deux entre 1998 (0,65 %) et 2005. On retrouve la volonté de modernisation de l'appareil productif chinois qui ne touche pas
seulement les biens d'équipement mais aussi les investissements immatériels, en particulier ceux qui concernent la R&D et
préparent l'avenir. Les entreprises chinoises peuvent alors se positionner sur des secteursdifférents des industries
traditionnelles, dans des secteurs de pointe a haute valeur ajoutée. Des innovations de procèdes peuvent leur permettre de
dégager de nouveaux gains de productivité et renforcer la compétitivité-prix de leurs produits, déjà forte. Des innovations de
produits leur permettent de renforcer leur compétitivité structurelle en produisant des biens à la pointe de la demande...
tracking img