Qu'est ce qu'un monstre ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2345 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
PATRY 11/04/11

Charly

TS4

Qu’est-ce qu’un monstre ?

« Il est plus difficile qu’on ne le pense de définir les montres ». Cette phrase de Voltaire dans son Dictionnaire philosophique montre bien qu’il n’est vraiment pas facile de définir, et décrire réellement ce qu’est un monstre.
Aristoteavait essayé de donner une définition du monstre en disant qu’il « était un phénomène allant à l’encontre de la généralité des cas, mais non à l ‘encontre de la Nature ».
Le monstre est un être rare, sortant souvent de la faune commune.
Mais qu’est-ce véritablement qu’un monstre ? Quelles caractéristiques possède le monstre ? Quand peut-on dire qu’un être est un monstre ?Nous étudierons donc dans un premier temps les monstres dans les mythologies, dans les contes, et de façon plus générale dans l’art, afin dans dégager quelques caractéristiques communes.
Ensuite, nous nous baserons sur la réalité, en partant d’un point de vue physique et biologique, puis à partir d’un point de vue moral.
Enfin, nous dégagerons les aspects quiressortent, en généralisant, pour essayer de définir le mieux possible un « monstre », ainsi que l’adjectif formé à partir de ce mot, « monstrueux », que nous utilisons régulièrement dans la langue.

1°) Le monstre est une créature fantastique

Avant d’étudier le monstre dans sa nature première, en tant qu’être vivant, nous allons voir comment les monstres sont décrits dansles contes, les mythologies…
Le monstre, dans l’imaginaire humain, est un animal hors norme, physiquement, mais aussi dans son potentiel.

Dans les mythologies, le monstre est omniprésent, c’est la créature qui se met toujours en travers du héros et qui lui fait barrage dans ses aventures. Ainsi le monstre est continuellement opposé à un héros qui a une vertu fondatrice(exemple : Thésée, héros athénien, opposé au Minotaure). Il est alors assimilé à une fonction : il a charge de symboliser certains éléments négatifs que le héros fondateur doit expulser de la Terre : grâce au monstre, le héros est ainsi perçu comme le personnage qui doit rétablir et épurer le cosmos. De ce fait, le monstre est obstacle à la réalisation ou au retour à un état d’ordre et d’harmonie.En ce sens, le monstre permet de révéler les qualités du héros, et ainsi les vertus de l’homme en général, le héros devenant ainsi une sorte d’icône.
Il a rôle d’élément fondateur du monde dans les cultures et sociétés anciennes. C’est une créature terrible symbolisant le Chaos originel que le héros doit vaincre (exemple : Oedipe qui libère la ville de Thèbes du Sphinx quiincarne le savoir absolu)
Le monstre n’est en fait qu’une création, consciente ou inconsciente, de l’imaginaire humain. Ainsi, le monstre devient le jouet de l’homme, qui décide de son propre destin, de son propre avenir…
Mais alors quel est le but de créer un monstre ? Ce ne peut pas être véritablement et seulement pour que celui-ci décide du destin de l’homme, celaferait obstacle au désir de liberté que possède l’homme.
On peut trouver deux réponses à cette question : d’abord, le monstre est une force envoyée par les dieux, et donc finalement, par la Nature : en tuant le monstre, le héros s’affirme comme conquérant du monde entier et de la Nature. Ainsi, le monstre renforce le côté anthropologique de l’homme, en montrant que l’être humain estune espèce puissante, relevant presque du divin.
D’autre part, en visant un caractère politique et social, les monstres sont des « épouvantails à l’usage des âmes naïves » adoptés par les chefs d’Etats et la classe dirigeante, eux conscients de la dimension irréelle des monstres. C’est alors que le monstre devient un moyen de détourner le peuple de ce qu’il lui est interdit, (comme les...
tracking img