Raison et religion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1098 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La croyance religieuse est-elle nécessairement en conflit avec la raison?

"Dieu est mort". Ces mots de Nietzsche signifie que désormais la civilisation humaine ne repose plus que sur des croyances religieuses.
"croire" se définit par opposition à "savoir". Tout ce qui échappe au savoir rationnel peut être objet de croyance. Quand à la raison, elle est définit comme une faculté de l'Hommedont la mise en oeuvre lui permet de fixer des critères de vérité et d'erreur, de discerner le bien du mal.
Pascal affirme que "c'est le cœur qui sent Dieu et non la raison", alors que pour Hegel, la foi et la raison disent au fond la même chose, même si elles le disent différemment . Ces deux notions ne sont pas contradictoire pourtant elles semblent être en perpétuel désaccord.
Alors lacroyance religieuse est-elle nécessairement en conflit avec la raison? La foi et la religion ne trouvent-elles pas un terrain d'entente?

L'Homme religieux est celui qui effectue un saut dans la croyance. Pour lui, cette dernière permet de comprendre ce que la raison ne peut expliquer, comme par exemple l'Origine de l'existence. La foi débute là où la raison s'achève.
Comme l'explique Pascal, lacroyance est un pari sur Dieu où l'Homme aurait tout à y gagner et peu à perde. En Effet, si l'Homme vit son existence sur terre dans le but d'avoir un vie après la mort, il gagnera la vit éternelle. Alors que s'il s'avère qu'il n'y a pas de vie après la mort, l'Homme n'aura perdu que sa propre vie misérable.
Ainsi les vérités de la foi ne sont pas celles de la raison. L'évidence en mathématiquequi permet de reconnaître que 2+2=4 demande du savoir qui fait parti des connaissances rationnelles. Ainsi les vérité de la foi ne comportent pas d'évidence, voir sont incompréhensible au regard de la raison. En effet, l'un des premier acte du croyant est d'accepter des faits tel que la passion du Christ, la virginité de Marie, ou encore des miracles que le rationnel ne peut expliquer. Cela ne sediscute pas, on y croit ou on y croit pas. Les vérités de la foi impliquent une confiance absolu dans l' Écriture, tel que les dogmes pour l' Église, qu'il s'agit de reconnaître et non de justifier. De même, Pascal pense que les vérités de la foi sont au-dessus de la raison et "non pas contre", donc que la croyance religieuse ne peut avoir de fondements rationnels.
De plus, il faut nier les valeursde la chair pour sublimer les valeurs de l' Esprit ( pénitence, jeûne, flagellation rituelle...).
La conversion religieuse est donc un acte qui ne repose pas sur une décision de la raison, c'est une adhésion émotionnelle tel que le pense Pascal, " c'est le cœur qui sent Dieu et non la raison".
De plus, Tertullien, Père de l'Église, souligne le conflit entre la foi et la raison : " Je croisparce que c'est absurde". Il veut dire par là que si la raison était en mesure de découvrir par elle-même les vérités de la foi les croyance religieuse n'existeraient plus. En effet, ce qui est démontré par la raison, comment serait-il encore possible d'y croire ? Il est impossible de croire ce qui est démontré. Ainsi, la grandeur de la raison, c'est sa capacité à statuer sur les limite de sapropre compétence : " J'ai dû limiter la connaissance pour ménager une place à la foi" ( Kant ).

Contrairement aux croyants, les philosophes tel que Freud ou Marx, pensent que la croyance religieuse est une aliénation et une illusion.
Pour Marx, la croyance religieuse est contradictoire avec la raison. En effet , elle permet un état de fait ( par exemple, dans la monarchie de l' AncienRégime, le roi n'était pas l'élu du peuple, mais celui de Dieu). Les croyances religieuses ne nous font pas comprendre le réel, elles nous en éloignent : " La religion est l'opium du peuple".
Freud compare les croyants à des névrosés. Pour lui, le névrosé est un être angoissé par sa vie et qui tente de réduire son angoisse par des rituels, comme les rites du croyant. De même Dieu représenterai...
tracking img