Rapport de stage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2997 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche méthodologique Le Business to Business (B to B)
Plan de la fiche :
• • • • •

1 : Présentation de la fiche 2 : Définition, aspects et classification 3 : Le modèle des relations transactionnelles 4 : Le modèle d’intégration de processus 5 : Le modèle du partage des ressources

1 - Présentation de la fiche
L'une des confusions les plus fréquentes lorsque l'on parle de la nouvelleéconomie consiste à confondre e-business et commerce électronique. Le commerce électronique n'est en fait qu'une partie de l'e-business. Ainsi, la plupart des analystes considère que le Business to Business (B to B ou encore B 2 B) offre aujourd'hui beaucoup plus de perspectives que le Business to Consumer, notamment pour les PME. Comme son nom l'indique, le B to B est le modèle d'e-business quiconcerne les relations inter-entreprises. Cette fiche définit le Business to Business et présente ses différents modèles, exemples à l'appui.

2 - Définition, aspects et classification
Définition
Le Business to Business (B to B) concerne l'utilisation de supports électroniques pour tout ou partie des échanges d'information d'une entreprise avec d'autres entreprises : fournisseurs, sous-traitants,clients, prestataires de services, organismes financiers,…

De l'échange à l'intégration
Dans une perspective de maîtrise des coûts et de gestion de la qualité du service aux clients de l'entreprise, le Business to Business tend, en outre, à utiliser les technologies de la communication, en particulier les technologies Internet pour:




intégrer les échanges externes, par exemple: ointégrer les flux réels (approvisionnement, ventes,…) avec les flux financiers via les organismes bancaires; o intégrer la gestion des prospects, le suivi des clients et le service après-vente; intégrer les échanges externes avec les échanges internes d'information. Il s'agit de l'intégration du front office avec le back office, par exemple: o intégration de la gestion des approvisionnements, dela planification de la production, de la planification des livraisons et de la gestion des commandes clients.

Ces différentes formes d'intégration ont donné lieu à la mise en évidence d'orientations spécifiques dans la gestion des entreprises. Citons:






customer relationship management (gestion des relations client), pour: o permettre des actions coordonnées; o intégrer lesinformations relatives à la vente, au marketing et au service aprèsvente; o accroître les revenus, diminuer les coûts et fidéliser les clients. selling chain management (gestion de la chaîne des ventes), pour: o permettre de traiter globalement le processus de gestion des ventes; o intégrer le traitement de l'information relatif aux éléments du cycle de vie du processus des ventes (de la gestion ducatalogue et du marketing au paiement des commissions de vente); o améliorer les services fournis aux clients, accroître les revenus et diminuer les coûts. supply chain management (gestion de la chaîne des approvisionnements), pour:



assurer la visibilité et le contrôle des opérations; coordonner les flux de matière, flux d'information, flux financiers entre un ensemble d'intervenants(l'entreprise, fournisseurs, sous-traitants, distributeurs, organismes financiers,…); o améliorer l'efficacité de la chaîne des approvisionnements (fourniture, fabrication, distribution, livraison). e-procurement, pour: o rationaliser les processus d'acquisition de fournitures et de services auxiliaires au processus de production (fournitures et équipements informatiques, fournitures électriques,voyages et déplacements,…); o intégrer ces processus (réquisition, appel d'offres, contrôle, achat, paiement); o centraliser la gestion des catalogues, décentraliser les réquisitions (effectuées on line par les employés); o effectuer les achats et les paiements électroniquement; o diminuer les coûts d'acquisition, réduire les délais d'acquisition, réduire les stocks et optimiser les achats.
o o...
tracking img