Recherche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (356 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Francs-tireurs et partisans – main-d'œuvre immigrée (FTP-MOI) est le nom d'un groupe des Francs-tireurs et partisans, mouvement de résistance armée à l'occupation nazie en France. Il est issu dela Main-d'œuvre immigrée.

Les groupes de FTP-MOI ont été créés en région parisienne, en même temps que les FTP, en 1941. Ces groupes sont constitués par les membres de la Main-d'œuvre immigrée :des étrangers communistes vivants en France et ne faisant pas partie du Parti communiste français ont été mis en place en avril - mai 1942. Bien qu'intégrés aux FTP, ces groupes dépendent directement deJacques Duclos, qui leur transmet les ordres de l'Internationale communiste.

Les FTP-MOI compteront parmi les groupes de résistance les plus actifs et les plus déterminés, notamment parce qu'ilssont en tant qu'étrangers, et Juifs pour beaucoup, directement visés par le régime de Vichy, qui ne leur laisse le choix que de la clandestinité ou de l'internement. Parce qu'ils dépendent directementdu Komintern, par l'intermédiaire de Jacques Duclos, on a souvent pensé que ce sont eux que l'on envoie en première ligne lorsque vient l'ordre de Moscou d'intensifier le combat, alors que les groupesfrançais sont beaucoup plus insérés dans une dynamique nationale.

Les groupes parisiens ont d'abord été dirigés par Boris Holban, puis par Missak Manouchian et lorsque ce dernier est arrêté, c'està nouveau Boris Holban qui prend le commandement, début 1944.

Les FTP-MOI sont particulièrement connus à travers l'épisode du procès des 24 membres du groupe de Missak Manouchian et de l'Afficherouge. Le procès se déroula devant un tribunal militaire allemand, réuni à l'hôtel Continental à partir du 17 février 1944, dura entre deux et quatre jours, et après une délibération de trente-cinqminutes, s'acheva par le verdict suivant[1] :

23 accusés étaient condamnés à mort : le jugement n'ayant pas de possibilité d'appel, 22 d'entre eux furent fusillés sans délai, le 21 février, au fort...
tracking img