Revision

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4042 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Revoir impérativement pour les khôlles:

- Les grands courants de la pensée économique (paradigme);
Paradigmes: Libéral "conservateur"
Marxiste « Révolutionnaire ».
Keynésien " Réformateur"

Prémices de la pensée éco: Mercantilistes et Physiocrates

Exemples :
Mercantilisme: S'affirme avec le 15e et 16e siècle, avec les grandes découvertes. BRAUDEL: "la dynamiquecapitaliste". La rupture se produit entre le 15e et le 16e avec trois révolutions majeurs: intellectuelle et morale ("Laïcisation du monde", l'esprit scientifique se substitue à l'esprit du moyen d'âge, désir d'enrichissement matériel, intellectuel se manifeste de plus en plus, lors notamment de la renaissance et de la réforme de Luther et Calvin, qui légitime la richesse (WEBER). Le I devientsacrifice); révolution commerciale (voies maritimes et débouchés nouveaux, commerce triangulaire, transocéanique, BRAUDEL: "expansion du monde"); révolution politique (BRAUDEL: "segmentation du monde" en puissances indépendants, affirmation de Etats Nations, dotés d'un pouvoir fort, avec des institutions reconnues de tous et une logique territoriale qui va aboutir au dessein de marchés territoriaux etnationaux).
Le courant mercantiliste s'affirme dans ce contexte. Ils sont à la fois métallistes, interventionnistes, quantitativistes, populationniste (BODIN).

Physiocrates: S'affirme au 18e, notamment avec Quesnay: "Tableau économique", 1758.
Pour eux la richesse ne vient pas des métaux précieux mais de la terre, la mère nourricière. La richesse n'est plus mercantile. Seule la terre estsource de produit net et créée de la richesse. L'activité agricole seule est productive, les autres sont stériles. Tout provient de la terre. Elle a le pouvoir de multiplication pour Quesnay. Les physiocrates vont préfigurer l'avènement du libéralisme. A cette époque, les frontières économiques s'apparentes aux frontières politiques. Turgot proposera de nouvelles mesures de libre échange à l'intérieurdes frontières.
Quesnay explique que les propriétaires fonciers s'accaparent des richesses du pays.


Révolution de l’azote dans le 18e : première révolution, liée à la découverte et à la généralisation de la culture des plantes fourragères (qui auraient été importés du nord de l’Europe). Elle fixe de l’azote dans les racines des plantes, permettant une meilleur aération des sols, diminuantla jachère, remettant en cause le système triennal, augmentant la production de céréales, permettant elle d’augmenter la production de bovin et de viandes. Cette même augmentation a permis une hausse des engrais naturels, un cercle vertueux en somme.
Asselain souligne le rôle décisif de la révolution agricole dans la révolution démographique. Décalage de deux ou trois générations entre la baissedes prix des biens alimentaires et la révolution démographique. Effet de substitution, dépenses désormais dans le textile (mode notamment des indiennes). On observe à un demand-pull, dans le coton, entrainant une demande en hausse, que des améliorations devront satisfaire.

Paradigme libéral : Trois courants :
Les fondateurs : les classiques.
Smith : RNCDLRDN, 1776.
Il a énoncé le premierle grand crédo libéral : « c’est donc en laissant l’homme libre agir à sa guise qu’il contribuera le mieux à la richesse de la Nation, il importe donc de le libérer de toutes les entraves qui le prive… ». (« Laissez faire, laissez passer », de GOURNAY).
Il existe une main invisible qui guide les uns et les autres, qui se manifeste sur le marché. Il a aussi été le premier à l’origine d’une théoriedu commerce international, considérant que les pays devaient se spécialiser dans des domaines où ils possédaient des avantages comparatifs absolus.
RICARDO : 1817 : Théorie économique et de l’impôt.
Grand économiste du premier 19e siècle. A élaborer l’épine dorsale du système libéral, avec trois grandes théories :
- La valeur travail (reprend Smith, c’est à partir du travail qu’il faut...
tracking img