Revo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (265 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
C’était une figure de menuet : révérences des princes aux philosophes, et des philosophes aux princes […] Le despotisme changeait de sens, pourvu qu’on lui ajoutâtseulement un adjectif et qu’on l’appelât le despotisme éclairé." C’est par cette phrase que Paul Hazard, dans un ouvrage ancien mais magistral consacré à l’évolutionde la pensée européenne au XVIIIe siècle  , définissait le despotisme éclairé, cette forme de gouvernement pratiquée au XVIIIe siècle par des souverains aussi célèbreset aussi différents que Frédéric II, roi de Prusse, Catherine II, impératrice de Russie ou Marie-Thérèse, impératrice d’Autriche. Jean Bérenger, spécialiste del’Europe danubienne à l’époque moderne et contemporaine, vient de consacrer une biographie à l’un des représentants les plus méconnus et les plus "attachants" des  "despoteséclairés", Joseph II, le fils de Marie-Thérèse, qui avait pour surnom "l’Ami des Hommes" et pour devise : "Virtute et exemplo"  . Cet ouvrage contient à la fois uneévocation très bien documentée du "quart de siècle de la Monarchie autrichienne" correspondant au règne de Joseph II (1765-1790) et une réflexion sur cette forme degouvernement appelée par tradition "despotisme éclairé", dont le but était de réaliser par des réformes autoritaires le "bonheur des peuples". Avec l’exemple de JosephII, Jean Bérenger met en évidence le caractère passéiste du "despotisme éclairé", qui est associé traditionnellement à la philosophie des Lumières, mais qui est enréalité davantage l’héritier de la philosophie politique et des traités juridiques du XVIIe siècle, exaltant par-dessus tout la "raison" et le "service" de l’État  .
tracking img