Rideau de fer

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1036 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La première utilisation de l'expression Rideau de fer vient du rideau de fer utilisé dans des théâtres (et les boutiques). Comme analogie il avait le sens de "barrière impénétrable", et en 1918, le russe Vassili Rosanov écrit dans son livre L'Apocalypse de notre temps : "En cliquetant, en craquant et en grinçant, un rideau de fer descend sur l'histoire de la Russie. La représentation prend fin."Le terme est ensuite repris par Ethel Snowden, une politicienne féministe socialiste britannique, qui dénonce le développement du bolchévisme dans ce pays dans son livre Through Bolshevik Russia paru en 1920. Dès lors, il commence à désigner la limite occidentale de l'Union soviétique.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, le ministre roumain des affaires étrangères Grégoire Gafenco, dont le paysvient d'être victime du pacte germano-soviétique, écrit le 2 juillet 1940 à Winston Churchill : Nous ne parvenons plus à avoir la moindre nouvelle de nos compatriotes restés de l'autre côté de la ligne de démarcation, comme si un rideau de fer s'était abattu en travers de notre pays1. Côté allemand, Joseph Goebbels emploie aussi ce terme dans le journal interne du parti nazi Das Reich, le 23février 1945 (« eiserner Vorhang »), mais c'est Winston Churchill, le 5 mars 1946, qui rendit l'expression populaire lors du fameux discours de Fulton (Missouri) en prononçant une phrase restée célèbre: "De Stettin sur la Baltique à Trieste sur l'Adriatique, un rideau de fer s'est abattu à travers le continent". Alarmé par les violations répétées de la Charte de l'Atlantique et de la Déclaration de Yaltasur l’Europe libérée, Churchill fait part dans un télégramme du 12 mai 1945 à Truman de ses craintes de voir les forces soviétiques s’avancer si elles le veulent jusqu’aux rives de l’Atlantique. L'expression Rideau de Fer fera dès lors florès.
Le rideau de fer est-allemand [modifier]

La totalité du rideau de fer déployé par la République démocratique allemande occupait une superficie de 2 600km² pour 1 393 km de frontière interallemande, le grillage métallique s’allongeait sur 1 275 km, et à l’arrière, la barrière à alarmes acoustique et visuelle avait 1 196 km de long.
Dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’armée rouge et les services de sécurité soviétiques avaient exercé un contrôle impitoyable le long des lignes de démarcation entre l’Est et l’Ouest. Les Soviétiques avaientmontré depuis longtemps sur le pourtour de leurs immenses territoires nationaux qu’ils étaient maîtres en l’art de verrouiller des frontières et d’isoler leurs ressortissants du monde extérieur.
Pourtant, jusqu'en 1952, près d’un million d’Allemands parvinrent à passer à l’Ouest. Phénomène d’autant plus alarmant que la RDA ne comptait que 16 millions d’habitants et que parmi les fuyards, oncomptait un fort pourcentage de personnel qualifié, forces vives de la nation.
Devant cette hémorragie des élites et des travailleurs qui menaçaient la viabilité même de l'État, le Politburo de l’Union soviétique promulgua le 26 mai 1952 un décret relatif à des « mesures sur la ligne de démarcation » qui se traduisit par l’établissement à la frontière d’une bande de contrôle de 10 mètres de large,d’un secteur de haute protection de 500 mètres et d’une zone interdite de 5 kilomètres.
Sur la bande de contrôle de 10 mètres, une clôture de fil de fer barbelé fut implantée. Ce barrage de la « première génération » fit tomber le nombre d'émigrants à 100 000 par an.
De 1949, jusqu’à la fin de 1961, 2 738 566 Allemands de l’Est se sont enfuis en Allemagne de l’Ouest et ont été recensés. C’est le 13août 1961 que commença la construction du Mur de Berlin condamnant le seul point du dispositif où la fuite était encore possible.
Afin de faire obstacle aux évasions, les Soviétiques isolèrent Berlin ouest à partir du 13 août 1961. L’ordre secret n°39/61 du 14 septembre 1961 est promulgué sous le titre de « Préservation de la sécurité dans la zone interdite le long de la frontière de l’ouest...
tracking img