Romanisation gaule

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2051 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I. L'ESPACE IMPÉRIAL : LES PROVINCES

I. 1. Rappel historique : La gestion de l'empire sous la République

Objectif de ce rappel : mettre en perspective la réforme par Auguste du gouvernement des provinces et montrer que les procédures adoptées sont largement héritées des expériences du siècle précédent.

Les provinces sont confiées aux magistrats de Rome : les préteurs (au premier chef,le pérégrin) :
2 en 241 (l'urbain et le pérégrin), chargés de gouverner la Sicile, première province romaine
8 sous Sylla
16 sous César.

Le premier proconsul est nommé en 327 av. J.-C., pour que le consul en sortie de charge pût poursuivre ses activités de maintien de l’ordre à Naples, à l’appel de l’aristocratie grecque de la cité.

Principes régissant le gouvernement des provinces
–charge gratuite
– le Sénat fournit au gouverneur ce dont il a besoin pour exercer sa charge et lui nomme un adjoint, le questeur ; le gouverneur nomme ses propres légats.
– après la conquête, le magistrat conquérant donne la loi de la province (lex data provinciae ou provincialis). Chaque gouverneur précise, à son entrée de charge, par un édit, les règles juridiques qu'il entend faire prévaloir danssa juridiction (règlement des tribunaux pour juger les contentieux entre pérégrins).

L’évolution du gouvernement des provinces et l’émergence des pouvoirs extraordinaires

123 av. J.-C. Lex de provinciis de Caius Gracchus. Le Sénat choisit les provinces consulaires avant l'élection des consuls, puis les répartit par tirage au sort entre les deux consuls élus (gouvernement des magistrats enexercice) .
Répartition par tirage au sort des autres provinces entre les préteurs.
Remise en cause par Marius qui, en 107, se fait attribuer la province d'Afrique par un vote populaire (plébiscite).
81. Lex Cornelia (Sylla) : les consuls et les préteurs se voient attribuer leur province à leur sortie de charge (promagistrats : proconsuls et propréteurs)

Début des charges extraordinaires
67.Lex Gabinia : accorde un commandement extraordinaire (imperium majus) à Pompée sur la Mer Méditerranée et jusqu'à 50 milles à l'intérieur des terres (circa 75 km), pour éradiquer la piraterie endémique
66. Lex Manilia : accorde à Pompée le commandement extraordinaire de la guerre contre Mithridate et, à ce titre, le gouvernement des provinces de la Cilicie, de la Bithynie et du Pont(gouvernement interprovincial)
61-52. “premier triumvirat”, entente secrète entre Pompée, César et Crassus, sans fondement constitutionnel. Cette entente redoutable vise à répartir les charges entre les trois imperatores et à contrôler la vie de l'État dans le sens de leurs intérêts personnels.
59. Consulat de César. Lex Vatinia accordant pour 5 ans la Gaule cisalpine, la Gaule transalpine et l'Illyricum àCésar proconsul (gouvernement interprovincial avec 5 légions).
58. Lex Clodia accordant nominativement les provinces de Macédoine et de Syrie aux deux consuls en exercice, pour leur proconsulat : rupture avec la lex Cornelia et lex Sempronia.
57. Pompée reçoit pour assurer l'annone, le ravitaillement de Rome, un imperium extraordinaire, qualifié de “plus grand” (imperium majus) que celui desgouverneurs de province.
56. Confirmation et renouvellement de l'entente occulte entre Pompée, César et Crassus (conférence de Lucques).
55. Loi consulaire de Pompée et de Crassus renouvelant pour 5 ans l'imperium de César.
La même année, Lex Trebonia accordant aux deux consuls en exercice un gouvernement provincial (Crassus part aussitôt pour la Syrie pour en découdre avec les Parthes) et Pompéeinaugure à cette occasion le système de délégation qui sera utilisé par Auguste : il gouverne les Espagnes par des légats, sans quitter Rome.
52. Lex Pompeia : elle rétablit la distinction entre provinces consulaires et provinces prétoriennes et institue un délai de 5 ans entre une magistrature et la promagistrature : retour aux principes de la lex Cornelia.
César revient au système syllanien...
tracking img