Salammbo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (790 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Mais ils aperçurent un petit lac, divisé en plusieurs bassins par des murailles de pierres bleues. L'onde était si limpide que
les flammes des torches tremblaient jusqu'au fond, sur un lit decailloux blancs et de poussière d'or. Elle se mit à bouillonner,
des paillettes lumineuses glissèrent, et de gros poissons, qui portaient des pierreries à la gueule, apparurent vers la surface.
Lessoldats, en riant beaucoup, leur passèrent les doigts dans les ouïes et les apportèrent sur les tables.
C'étaient les poissons de la famille Barca. Tous descendaient de ces lottes primordiales quiavaient fait éclore l'œuf
mystique où se cachait la Déesse. L'idée de commettre un sacrilège ranima la gourmandise des Mercenaires ; ils placèrent vite
du feu sous des vases d'airain et s'amusèrent àregarder les beaux poissons se débattre dans l'eau bouillante.
La houle des soldats se poussait. Ils n'avaient plus peur. Ils recommençaient à boire. Les parfums qui leur coulaient du
frontmouillaient de gouttes larges leurs tuniques en lambeaux, et s'appuyant des deux poings sur les tables qui leur semblaient
osciller comme des navires, ils promenaient à l'entour leurs gros yeux ivres, pourdévorer par la vue ce qu'ils ne pouvaient
prendre. D'autres, marchant tout au milieu des plats sur les nappes de pourpre, cassaient à coups de pied les escabeaux d'ivoire
et les fioles tyriennes enverre. Les chansons se mêlaient au râle des esclaves agonisant parmi les coupes brisées. Ils
demandaient du vin, des viandes, de l'or. Ils criaient pour avoir des femmes. Ils déliraient en centlangages. Quelques-uns se
croyaient aux étuves, à cause de la buée qui flottait autour d'eux, ou bien, apercevant des feuillages, ils s'imaginaient être à la
chasse et couraient sur leurs compagnonscomme sur des bêtes sauvages. L'incendie de l'un à l'autre gagnait tous les arbres, et
les hautes masses de verdure, d'où s'échappaient de longues spirales blanches, semblaient des volcans qui...
tracking img