Sciences et problemes d'ethique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 66 (16338 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Depuis toujours l’être humain cherche, invente, pense, développe. Ce génie créatif plus ou moins intensifié est le propre de l’homme. Il lui permet de se distinguer des autres êtres vivants, il rend chaque individu unique de par sa pensée. De cette fantastique capacité d’imager les choses, de vouloir tout comprendre, est né la plus belle chose que l’homme n’aie jamais inventée :la science. Cet art d’innover, de comprendre, a permis depuis la nuit des temps de fulgurantes avancées technologiques comme de véritables révélations sur le monde qui nous entoure. Utilisant la science comme son outil favori le chercheur a peu à peu réussit des exploits que personne n’aurait osé imaginer dans ses rêves les plus fous.
Si l’on soustrait à l’homme sa connaissance donc sa science ilnous reste une conscience, essence même de l’âme de chaque individu. Une conscience qui devrait permettre au génie créatif de peser le pour et le contre de ses découvertes. Mais le fait-il toujours bien ? N’aborde-t-il parfois pas les choses sous l’aspect seul de la science. Ne néglige-t-il pas encore de consulter ce qui fait de lui un être responsable ?
 
Rabelais le dit bien : « Science sansconscience n’est que ruine de l’âme », en effet l’homme doué d’un goût pour les sciences ne doit jamais négliger sa conscience. Les exemples de dérapage de la science sont nombreux, ils viennent soutenir la thèse de Rabelais une thèse intemporelle et universelle. Ainsi lorsqu’Albert Einstein empereur de la relativité découvrit qu’on pouvait obtenir de la fission des atomes une énergie inégalable,il s’empressa de divulguer l’information au commun des mortels. Alors même que cette information allait s’avérer être extrêmement dangereuse puisqu’elle fût très vite utilisé à des fins militaires.
Lorsque quelques années plus tard monsieur Einstein découvrit avec horreur que son invention, que sa science avait tué des millions de personnes, il en fût bouleversé et ne se remit jamais de sonerreur. Il avait divulgué des informations que le peuple n’était pas prêt à recevoir, il avait fait une découverte qui avait en réalité bien plus de dangers que de bienfait. Dans sa hardiesse, son élan scientifique, il avait publié des résultats qui étaient capables de détruire toute forme de vie sans même en quelques secondes. Il l’avait fait sans même s’en rendre compte. A vouloir trop chercher ilavait finit pour oublier de faire appel à sa conscience, il avait oublié de réfléchir posément à sa découverte. Notre société moderne ne semble pourtant pas avoir vraiment retenu la leçon puisqu’elle utilise aujourd’hui encore la science sans conscience. Ce qu’il l’amène aux pires dérapages comme les OGN, le clonage ou la bombe biologique.

I- la science

1- Qu'est-ce que la Science ?
Lascience est le résultat de l’enchaînement logique des idées et des actions surgies à travers l’histoire de l’homme, le menant vers la découverte progressive des structures qui composent la matière vivante et la matière en apparence inerte, c’est à dire l’univers biologique et l’univers physique en tant que systèmes.
Ces idées et ces actions passent par des phases d’expérimentation, d’analyse,d’analogie et de synthèse pour aboutir à des notions définitives ou provisoires selon les aléas de la pensée des hommes, mais, dans tous les cas, elle apparait une fois définies et dans leur temps comme rationnelles.
Il en résulte des modifications constantes en ce qui concerne la perception et l’interprétation de l’ensemble phénoménologique ambiant, principalement du fait de la technologie issue dessciences, dont les répercussions grandissantes jusqu’à ce jour bouleversent les données sociotechniques dans tous les secteurs : de l’art pur jusqu’à l’art militaire, en passant par les communications, l’alimentation, l’industrie, la pédagogie, la thérapeutique, l’urbanisme, le gouvernement, les loisirs, les transports, l’énergie, l’habitat et l’économie.
Ces idées et ces actions modifient...
tracking img