Si gps

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1400 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le GPS

Historique

En 1968, le Pentagone imagine un système de localisation géographique composé d'une constellation de satellites en orbite autour de la Terre qui pourrait leur fournir la position d'un point sur la planète en temps réel et 24h sur 24. Le système NAV.S.T.A.R-G.P.S (navigation system time and ranging - Global Positioning System) a alors été conçu, financé et développé dès1973 par le département de la Défense des Etats-Unis pour un usage strictement militaire. Le premier satellite a été lancé en 1978.
Le système a été déclaré opérationnel en 1995, comportant alors 28 satellites en orbite quasi-circulaires autour de la Terre formant un angle de 55° avec l'équateur et de 60° avec chacune des autres orbites à une altitude de 20200 Km, et un segment de contrôle. Depuis1995, la constellation comporte 24 satellites « titulaires » et 4 satellites de réserves en cas de disfonctionnement, tous opérationnels et les performances du système sont stables. Ils ont une période de révolution de 1 jour sidéral (11 h 58 min). Ainsi, une constellation peut être observée 2 fois par jour et chaque jour 4 min plus tôt que le jour précédent.
Concurrents du GPS

Il est conçuet élaboré sur une base civile tout en intégrant dûment les protections nécessaires en matière de sécurité. A la différence du GPS à vocation essentiellement militaire, Galiléo offre ainsi, pour certains des services proposés, les garanties juridiques de fonctionnement exigées par les sociétés modernes, en particulier en matière de responsabilité contractuelle.

Fonctionnement
 Latriangulation
1. On considère la distance d séparant un satellite d’un récepteur GPS.Sachant que le satellite a une position X précise et définie dans un espace à 3 dimensions, l’ensemble des points possibles où pourrait se situer l’utilisateur du GPS est la sphère de centre le satellite et de rayon la distance d.

2. De la même manière on fait intervenir un deuxième satellite qui connaît ladistance le séparant du récepteur GPS.L’intersection des deux sphères forme un cercle. Ce cercle représente l’ensemble des positions que peut avoir le récepteur GPS.

3. Mais la précision du satellite n’étant pas suffisante avec 2 on se sert d’un troisième satellite. La démarche est identique aux 2 précédents satellite. On obtient alors 2 points possibles.Dans le cas où l’utilisateur se situe à lasurface de la Terre seul un des 2 points est cohérent. Ainsi on peut déduire sa position exacte en éliminant le point donnant un résultat incohérent.

Donc : en théorie 3 satellites suffisent pour connaître la position exacte d’un point sur Terre.Pourtant, nous verrons qu’en pratique il en faut 4.

Mais un autre facteur compte pour que le GPS fonctionne bien : la géométrie des satellites, leGDOP (Geometric Dispertion Of Position). Il faut non seulement qu'il y ait au moins 4 satellites visibles dans le ciel mais aussi qu'il soit bien répartis sur la voûte céleste, sans quoi, la précision est altérée.

La position de points disposés à la surface terrestre et qui sont connues en coordonnées cartésiennes tridimensionnelles géocentriques ou géographiques, ne peut être représenté que surun globe, ce qui est très encombrant et peu maniable sur le terrain. Aussi pour beaucoup d'opérations, il faut arriver à une représentation cartographique plane, permettant de travailler sur papier que l'on appelle projection plane.

Les coordonnées polaires sont, en mathématiques, un système de coordonnées à deux dimensions, dans lequel chaque point du plan est entièrement déterminé par unangle et une distance.

En coordonnées cartésiennes tridimensionnelles, la position d'un point P est donnée par les distances x, y et z

Applications :

* A - Les premières applications militaires :
Des essais de guidage de bombes ont eu lieu dans le désert de Yuma. Les bombes ont été larguées a une altitude de 10 000 pieds (environ 3 kilomètres). L'erreur maximale entre la déflagration...
tracking img