Statistique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1436 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Contexte de l’étude

Défini comme l’échange de biens ou de services entre nations, le commerce international a de tout temps joué un rôle prépondérant dans l’histoire des Etats. Depuis les mercantilistes, plusieurs théories ont justifié l’intérêt qu’a un pays à participer aux échanges internationaux.

La Côte d’Ivoire, comme tous les autres pays africains qui ont vu leurs économiestravesties par la colonisation, consommant ce qu’ils ne produisent pas et produisant ce qu’ils ne consomment pas, participe aux échanges extérieurs auxquels, elle accorde une place de choix. Son économie dépend pour l’essentiel de ses recettes d’exportations, notamment agricoles, lui assurant un solde extérieur positif.

Grace donc à une politique de développement axée sur l'expansion desexportations de matières premières et la substitution aux importations reposant sur quelques industries, le pays a pu booster sa croissance dès l’indépendance.

Cependant, avec un taux de croissance annuel moyen de 6,7 % durant les quinze premières années de son indépendance, la Côte d'Ivoire qui était classée comme un pays à croissance rapide (voir un futur « pays émergent ») est, depuis mars 1998, à larecherche du bénéfice de l'initiative pays pauvres très endettés (PPTE).

C’est dans ce cadre que nous sommes amenés à analyser le commerce extérieur de la Côte d’Ivoire pour en dégager sa structure et son orientation.

Problématique

L’histoire économique des pays en développement et plus particulièrement des pays africains accorde très souvent une place de choix au commerce extérieurpour expliquer leur performance. Il semble même passer pour la locomotive de toute l’économie. Ceci est d’autant plus vrai qu’en Côte d’Ivoire lorsque le binôme café-cacao va tout va.

Ainsi, la croissance économique de la Côte d’Ivoire, considérée dans un passé récent comme vitrine de l'Afrique occidentale et un modèle réussi de politiques libérales en matière de développement et quitraverse actuellement une situation que nulle n’aurait pu présager, est passée par plusieurs phases:

➢ « le miracle ivoirien » de 1960 à 1975 :

Dans les premières années qui ont suivi son indépendance (1960), la Côte d'Ivoire, dans le cadre d’un libéralisme, a axé sa politique de développement sur l'expansion des exportations de matières premières et la substitution aux importationsreposant sur quelques industries. Les stratégies mises en œuvre sont alors particulièrement adaptées aux contraintes extérieures et à l'environnement général. Une forte croissance est enregistrée et les changements structurels s’opèrent sans véritables déséquilibres internes ou externes. Le taux de croissance moyen atteint même 10,2 %, entre 1960 et 1965. Le niveau de l'endettement extérieur etl'inflation demeurent bas, une telle performance particulière s’explique en partie par la stabilité politique qui distingue alors le pays de la plupart des États africains.

➢ Ralentissement de la croissance de 1976 à 1980

L’économie présente des faiblesses structurelles : forte dépendance extérieure et déséquilibres importants entre ses différents secteurs d'activité. Le commerce du cacaoet du café, qui constitue sa force (le « miracle économique » des années 1970 a pris appui sur le binôme café-cacao), en est également son point de faiblesse dans la mesure où aucun autre produit ni aucun autre secteur n'influence autant l'économie de la Côte-d'Ivoire. Ainsi, avec l'évolution défavorable de la conjoncture internationale (baisse du cours des produits primaires de base, hausse dudollar, etc.) et au regard de sa forte extraversion, l'économie ivoirienne vacille. La chute des cours des produits agricoles de base survenue à la fin des années 1970 a ainsi provoqué une dépression d'autant plus grave qu’on assiste à l’augmentation immédiate de l'endettement extérieur et la montée de l'inflation. Le taux de change réel du pays, reposant sur un taux d'inflation nettement...
tracking img