Syndicats usa

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2270 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
économie générale |
Le rôle des syndicats dans l’économie |
|
|

Sommaire

Introduction

I) Les objectifs du syndicalisme et leurs conséquences sur l’économie :

a) Les objectifs
b) Les conséquences

II) Le rôle des syndicats à l’étranger :

a) Le rôle du syndicat aux USA et en Angleterre
b) L’évolution du syndicalisme au fil du tempsConclusion


Introduction


Aujourd’hui, les syndicats sont de plus en plus présents dans tous les pays du monde. Même si ils n’ont pas autant de libertés d’un pays à l’autre, on compte 241 organisations syndicales présentes dans 156 pays et adhérant de confédération syndicale internationale.
Les syndicats ont un poids plus ou moins important en fonction d’un pays. Ils sont par exemple trèsprésent en France notamment ces derniers temps avec la réforme des retraites.
Ainsi nous pouvons nous demander quels sont les objectifs poursuivis par les syndicats, ainsi que les conséquences visibles sur l’économie.
Nous étudierons ensuite les différences avec la France, notamment aux Etats Unis et en Angleterre.

Les objectifs du syndicalisme et leurs conséquences sur l’économie
A)Objectifs
En ce qui concerne les relations entre les compagnies et leurs employés, il est évident que les entreprises ont beaucoup plus de pouvoir que les salariés. Si on considère l’économie dans son ensemble, on verra qu’il y a plusieurs personnes qui travaillent à chaque poste, donc les entreprises ne doivent pas payer plus que le minimum salarial pour lequel on est prêt à travailler.
En général lesobjectifs des syndicats dans une économie sont assez simples ; ils veulent améliorer les conditions de travail, les statuts et le niveau des salaires pour tous ses membres en jouant la « voix collective » dans des conflits entre les salariés et les employeurs.
La voix collective est un outil très important et efficace que les syndicats utilisent pour donner du poids à ses arguments. L’avis d’unseul salarié n’intéresserait pas beaucoup la gestion d’une entreprise ; si un homme fait grève tout seul il serait facile de le renvoyer et de trouver un remplacent. Par contre, s’il y a un large groupe d’employés qui sont organisés et qui luttent ensemble vers un but commun, les compagnies devront les écouter et s’occuper des problèmes qu’ils ont soulevés.
Pour atteindre leur objectif lessyndicats utilisent plusieurs façons de manifester et de montrer le mécontentement de ses membres. Des grèves, des « allez-doucement » [c.-à-d. quand on travaille mais on fait tous les choses très lentement] et des grèves-du-zèle ont été utilisés souvent dans plusieurs secteurs de l’économie comme celui du transport en commun et de l’éducation ; par exemple la récente manifestation contre la réforme duretrait (bien que sans succès). Les conséquences des syndicats et leurs activités sont nombreuses, et il y a plusieurs écoles qui ont des avis contradictoires sur les avantages et les inconvénients de la présence des syndicats dans une économie.

B) Les Conséquences
L’avis d’un économiste « classique » est que les syndicats sont nuisibles à la concurrence pure et parfaite de l’économie.Cette façon de voir les choses entraine que les syndicats dénaturent les relations entre les salariés et les capitalistes, et qu’ils causent une augmentation dans le niveau des salaires qui est malsaine et en la défaveur de l’économie dans l’ensemble.

L’effet du chômage classique et des syndicats sur le marché du travail

On peut voir ici que – en ce qui concerne la théorie – l’économiste« classique » a raison. L’aire ombrée représente le niveau du chômage classique, crée par les activités du syndicalisme. Dans une économie avec la concurrence pure et parfaite, l’augmentation des salaires à cause du pouvoir des syndicats crée un surplus de gens qui sont prêt à travailler. Les entreprises doivent payer plus chaque salarié, donc ils ne peuvent pas employer autant de personnes qu’avant....
tracking img