Tectonique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (471 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mars 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
La notion de Tectonique est empruntée à la théorie architecturale allemande du XIXe siècle. Karl Bötticher architecte allemand et historien de l’art, s’attache dans la majeure partie de ses ouvrageset dans Der Baumkultus der Hellenen en particulier à comprendre l’architecture de la Grèce antique à travers l’étude du rapport entre la structure et l’ornementation. Il est le premier à donner unedéfinition du terme qu’il utilise : « Tektonik ». Pour lui, la Tectonique se rapporte à une architecture matériellement juste qui élève la construction au niveau de forme artistique. Gottfried Semperarchitecte et professeur, poursuit et développe le raisonnement de Bötticher . La réflexion de Semper sur la tectonique interroge les formes classiques de l’antiquité à partir de la question del’ornement. Il met en place une classification des formes architecturales en rejetant les discours conventionnels sur l’origine de l’architecture. La découverte de fragments de couleur sur certains temples dela Grèce antique suscite beaucoup de controverse. En effet, depuis près de 400 ans, depuis la redécouverte des textes anciens et notamment De Architectura de Vitruve, l’architecture se base sur uneconnaissance lacunaire des constructions grecques. Par conséquent toute l’esthétique de la forme pure du néo-classicisme reposant sur l’imitation de la nature serait obsolète. Semper critique lesthéories architecturales recourant à l’argument d’antériorité. La cabane en bois et la tente primitive sont considérées comme les constructions à l’origine de toutes formes architecturales. Conçuesspontanément, elles seraient la directe expression d’un état de nature vrai, juste à l’inverse des influences culturelles artificielles et ornementales. Pour Gottfried Semper, cet argument n’est pas recevablepuisque le choix des références est arbitraire. Pour lui, les origines de l’architecture ne résident pas dans la nature mais dans la « nature créatrice de l’Homme ». En étudiant néanmoins une...