The Post War Dream_Pink Floyd

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1872 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
PRESENTATION ORALE : POSTWAR DREAM

I. Introduction

Titre : Post War Dream (le Rêve d’Après-Guerre)
Nature : Rock progressif /psychédélique
Date : 21 mars 1983
Enregistrement : juillet à décembre 1982
Auteur/Compositeur : Pink Floyd (1964 – 1994)
Pays : Angleterre
Album : The Final Cut (la Blessure Finale)

II. Le groupe

Pink Floyd est un groupe de rock progressif britanniquefondé en 1965 à Londres. Il est alors composé de Syd Barrett (guitare), Richard Wright (arrangeur), Roger Waters (basse) et Nick Mason (batterie). Il est reconnu pour sa musique expérimentale, ses textes philosophiques et satiriques, ses albums-concept et ses performances en concert originales et élaborées. Depuis ses débuts à aujourd'hui, le groupe a vendu plusieurs centaines de millions d'albums àtravers le monde.
Au milieu des années 60, il ne connaît qu’un succès modeste, puis devient l’un des groupes londoniens les plus populaires. En 1968, victime de sa consommation abusive de LSD, Syd Barett flirte avec la dépression et la schizophrénie. Le groupe recrute alors David Gilmour (guitare), ami d’enfance de Barett, pour les épauler. Mais cela n’empêche pas le départ de Barett quelquesmois plus tard. Après son départ, le bassiste Roger Waters devient progressivement le meneur du groupe, signant toutes les paroles à partir de 1972.
Pink Floyd poursuit sa route en s’orientant vers le rock expérimental et progressif comme en témoigne les albums Atom Heart Mother et Meddle. En 1973, la consécration arrive avec la sortie de The Dark Side of the Moon, un des trois albums les plusvendus de l’histoire. Suivent alors Wish you were here et Animals. Mais les relations entre David Gilmour et Roger Waters sont de plus en plus tendues. Ce dernier écrit d’ailleurs presque intégralement le double album The Wall, sorti en 1979.
Après la sortie de l’album The Final Cut, le groupe se sépare en 1984. Gilmour le reforme alors pour dix ans, sans que Waters ne soit de la partie. Durantcette période, deux albums seulement seront produits : A Momentary Lapse of Reason et The Division Bell.

À l'origine, The Final Cut doit être la bande originale du film Pink Floyd The Wall, sorti en 1982. Il porte alors le nom de Spare Bricks (Briques en plus). Le chanteur, compositeur et bassiste Roger Waters prévoit également d'y introduire quelques titres inédits, ce qui permettrait à l'album dedévelopper l'histoire présentée par The Wall. Ces plans sont bouleversés par l'éclatement de la guerre des Malouines, qui incite Roger Waters à écrire avec de nouvelles chansons contre cette guerre. Socialiste de cœur, il considère la décision de reprendre les Malouines aux Argentins, prise par le Premier ministre Margaret Thatcher, comme excessivement patriotique et inutile. Il décide de dédierle nouvel album, provisoirement renommé Requiem for a Post-War Dream (« Requiem pour un rêve d'après-guerre ») à son père, tué pendant la Seconde Guerre mondiale. Plusieurs titres laissés de côté pendant l'enregistrement de The Wall, parmi lesquels Your Possible Pasts, One of the Few, The Final Cut et The Hero's Return, devaient être repris par le projet Spare Bricks. Pink Floyd avait déjàréutilisé du vieux matériel sur ses albums, mais Gilmour estime que ces chansons ne sont pas assez bonnes pour apparaître sur un nouvel album. Il désire écrire de nouveaux titres, mais Waters est dubitatif, considérant que Gilmour n'a que peu contribué au répertoire du groupe dernièrement. Le titre de travail de l'album est changé pour The Final Cut, une référence à la pièce de Shakespeare Jules César : «This was the most unkindest cut of all » (« cette blessure fut pour lui la plus cruelle de toutes »).

III. Contexte historique

Premier Ministre de la Grande-Bretagne sous Elizabeth II depuis mai 1979 (et jusqu’en 1990), Margaret Thatcher (1925 – 2013), est connue pour avoir su redresser l’économie du pays en mettant en place une série de réformes radicales. Surnommée la Dame de Fer...
tracking img