Topique/topicos

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1335 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Topique littéraire (lieux commun):

Un topos est un sujet littéraire (apparu durant l'Antiquité gréco-latine)qui revient souvent jusqu'à constituer un thème récurent et attendu dans . Par exemple, dans un roman le topos de la rencontre amoureuse.
On parle également de topos lorsque la thématique d'un texte est héritée d'une tradition ou d'une dominantes idéologiques etesthétiques d'une époque.
http://www.etudes-litteraires.com/figures-de-style/topos.php
Tópico literario:
Un tópico o lugar común aplicado a la literatura puede definirse como aquel esquema del pensamiento y de la expresión ya prefijados; es decir, que podemos rastrear en sus orígenes e influencias. La mayoría de ellos proceden de la literatura clásica grecolatina. A continuaciónaludiremos a algunos de estos tópicos. Por ejemplos, “carpe diem”, un tópico que incita a vivir el momento.
http://www.islabahia.com/autores/anabel/textos/002topicos_literarios.htm
Locus amoenus:
Comme l’indique l’adjectif, le lieu est aimable, et présente un certain nombre de caractéristiques toujours identiques, dictées largement par le contexte méditerranéen. On recherchel’ombre, la fraîcheur, propices au dialogue philosophique et à l’échange poétique : arbres, grottes, gazons, sources et fleurs y sont les bienvenus. Nymphes et bergers souvent jouissent de cette Arcadie retrouvée, et les humains peuvent également en bénéficier, pour leur plus grand bonheur.
http://fr.wiktionary.org/wiki/locus_amoenus
Locus amoenus (lugar agradable). Deriva deTeócrito y de Virgilio y tuvo un gran desarrollo en nuestra poesía bucólica de la Edad de Oro. La descripción del paisaje tiene las mismas características: prados verdes, riachuelos cristalinos, pájaros cantando, árboles con deleitosa sombra. No importa la precisión geográfica, sólo que sea el marco ideal para el amor. Garcilaso y Jorge de Montemayor son buenos exponentes en eluso magistral de este tópico. http://www.islabahia.com/autores/anabel/textos/002topicos_literarios.htm | |


Exemple de locus amoenus dans la littérature française:
Fénelon place son roman sous le signes de l'imitation des modèles antiques. L'île de Calypso semble se reproduire dans ces « îles bordées de tilleuls fleuris et de hauts peupliers qui portent leurs têtessuperbes dans les nues. »
http://www.revue-textimage.com/06_image_recit/bahier-porte3.html
Dans Le discours de la retraite au XVIIe siècle, B. Beugnot a décrit la « retraite » qu'elle soit religieuse (et provisoire) dans un couvent ou plus généralement retrait hors du monde. Il y décrit par exemple le genre de la pastorale encomiastique, pièce de théâtre où on célèbre la paixque fait régner le souverain, métamorphosé pour l'occasion en berger de ses brebis : « Dispensateur du repos que ses veilles assurent et garant des solitudes heureuses de ses sujets, le roi-berger met paradoxalement en symbiose le discours de la retraite et la politique, rêve d'un univers réconcilié qui abolit ou masque tensions et fractures de la société réelle, et où les jeuxde force se résorbent dans l'harmonie d'une célébration. » Dans L'Eden perdu. La pastorale dans la poésie française à l'âge baroque, Stéphane Macé ajoute : « Mais cette célébration même porte la trace d'une inquiétude et reste consciente des menaces qui pèsent sur le royaume, fût-il transposé dans l'univers idéal de la pastorale » (…)
« Comme un locus amoenus, un lieu deplaisance bucolique et idyllique. D'ailleurs le début de la description montre déjà combien sont représentés les trois premiers critère du locus amoenus, à sa voir les sources, les plantations, les jardins. Les trois autres sont dans la suite de la description, c'est à dire, la brise légère, les fleurs, les chants des oiseaux et comble ainsi tous les sens du contemplateur. »...
tracking img