Transplantation

Pages: 31 (7578 mots) Publié le: 7 mai 2013
TrTransplantation
Comment la transplantation peut-elle sauver des vies
Introduction
De tous temps, l’imaginaire humain n’a cessé d’être exalté par le fantasme d’un être composite, comme en témoignent les mythes antiques du Sphinx ou du Centaure, ou encore, dans la Bible, la création de la femme, par Dieu, à partir du prélèvement d’une côte de l’homme. C’est sur ce fond de chimères ques’inscrit l’histoire scientifique de la transplantation d’organes qui, à partir du XXe siècle, va faire basculer la greffe humaine de l’univers de la légende à celui de la réalité.
I. Quelles ont été les grandes étapes de l’histoire des transplantations ?
Les premières greffes concernèrent les tissus (en 1869 à Genève, Jacques-Louis Reverdin inventa la greffe épidermique, en 1914 à Prague, Elschwig greffala première cornée). Au début du XXe siècle, les travaux de chirurgie vasculaire, sous l’impulsion de l’École lyonnaise conduite par Mathieu Jaboulay et Alexis Carrel, puis au Canada et aux États-Unis, firent prendre tout leur essor à la transplantation d’organes. Au sortir de la deuxième guerre mondiale, deux positions s’affrontèrent, celle des biologistes, pour lesquels la transplantation derein, choisie comme banc d’essai des transplantations d’organes, ne pouvait être envisagée qu’une fois résolu le problème fondamental de la tolérance des greffes, celle des médecins, pour lesquels on pouvait raisonnablement parier que des essais cliniques scientifiquement contrôlés pouvaient être aussi riches en informations que des études de biologie fondamentale. En 1952, la survie à 21 joursd’une allogreffe de rein d’un donneur vivant, mère du receveur, obtenue par l’équipe de Jean Hamburger à l’hôpital Necker à Paris, laissa supposer le rôle de certains facteurs génétiques, ainsi que le bénéfice d’une sélection du donneur selon certains critères de compatibilité tissulaire. C’est pourquoi, à partir de 1958, Jean Hamburger suggéra de recourir, pour effectuer cette sélection, à lacomparaison des groupes de leucocytes (globules blancs) du donneur et du receveur, les groupes d’antigènes HLA (Human leucocyte antigens) qui avaient été découverts par Jean Dausset. Cependant, jusqu’en 1959, la transplantation entre jumeaux vrais paraissait, chez l’homme, la seule possible (la première fut réalisée en 1954 par l’équipe de J. Merrill, à Boston, avec un rein). Parallèlement, la préventiondu rejet était améliorée par la découverte des corticoïdes (1950), l’irradiation du receveur par les rayons X (1955), l’introduction des traitements immunosuppresseurs (1960). C’est finalement en 1959 que furent obtenus les deux premiers succès d’allogreffe rénale chez l’homme, entre jumeaux hétérozygotes, l’une à Boston, sous la direction de J. Merrill, l’autre à Paris sous la direction de JeanHamburger. Par la suite, la transplantation rénale fut étendue aux greffes entre non jumeaux. La première greffe de cœur, réalisée au Cap en 1967 par Christian Barnard – survie à 17 jours – eut un retentissement mondial. Par la suite, la maîtrise des diverses techniques chirurgicales progressa plus vite que les procédures de réanimation, la lutte contre l’infection et les traitements immunologiques.Ce n’est qu’en 1972 que la découverte des propriétés immunosuppressives de la ciclosporine par Jean-François Borel (Sandoz, Bâle) modifia de façon spectaculaire la présentation clinique du rejet. Au début des années 1980, la ciclosporine fut complétée par d’autres modalités médicamenteuses et de surveillance qui réduisirent considérablement la fréquence et l’intensité des crises de rejet etsuscitèrent une explosion de programmes internationaux dans le domaine du foie, du pancréas, du cœur-poumons et du poumon.

Les grandes dates de la transplantation
1959 : Première transplantation réussie du rein
1967 : Première transplantation réussie du cœur
1972 : Première transplantation du foie
1976 : Première transplantation du pancréas
1981 : Première transplantation du bloc...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les transplantations
  • Transplantation
  • Transplantation
  • Transplantation
  • Les transplantations
  • transplantation
  • Transplantation
  • Transplantation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !