Tristan et iseult

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1034 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Au Moyen-Âge, la courtoisie bat son plein. Les chevaliers se laissent tenter par cet amour interdit. À cette époque, un nouveau courant littéraire apparait soit le courant épique et le courant courtois. Le côté épique démontre la force du combat entre les chevaliers et il est possible d’y retrouver des créatures sorties de l’imaginaire. Tandis que le courtois traite des épreuves pour conquérir lecœur d’une femme ainsi que le raffinement des mœurs. Au douzième et treizième siècle, un roman intitulé Tristan et Iseult démontre bien comment se déroule le mouvement courtois de l’époque. Écrit à l’origine par Thomas et Béroul, une adaptation fut écrite dans un français moderne celle de René Louis qui a su renouveler l’histoire, en 1972. Dans ce livre, l’histoire d’amour entre Tristan et Iseultne respecte pas l’idéal moral des principes religieux du christianisme de l’époque. C’est-à-dire, le mensonge envers le véritable mari d’Iseult ainsi qu’un faux serment d’ordre divin, l’inceste qui a lieu entre Iseult et Tristan et enfin le refus du plaisir qui n’a pas été suivi.

En premier lieu, le thème du subterfuge est représenté dans le texte par un champ lexical. À la demande d’Iseult,Brangien prend place auprès du roi Marc afin qu’il ne découvre pas que sa femme, Iseult, n’est plus vierge. Le plan est alors parfait, car Brangien a le même âge et la même taille qu’Iseult. Elle acquiesce à la demande d’Iseult et joue son rôle comme il se doit lors de l’acte de défloraison : « la prit entre ses bras », « la pressa », « nue », « poitrine », « la déflora ». Cetensemble de mots montre au lecteur que le roi Marc ne s’est douté de rien et a fait l’amour à Brangien comme si c’était Iseult, le stratagème a alors très bien fonctionné. Par la suite, Iseult utilise la ruse pour prononcer le serment judiciaire que le roi Marc exige afin de prouver qu’elle n’aime pas un autre homme que lui, Iseult doit dire la vérité, car elle le fait devant Dieu et elle ne veut pasque le mauvais sort s’abatte sur elle. Pour arriver à ses fins, elle fera passer Tristan pour un lépreux et celui-ci devra l’aider à traverser une rivière sur son dos, à partir de là son serment est dit avec des mots qui ne peuvent être remis en question : « Je jure que jamais homme n’est entré entre mes cuisses, sinon le roi Marc, mon époux, et ce lépreux qui, tout à l’heure, me porta sur sondos comme une bête de somme ». Cet euphémisme prouve que la reine Iseult est rusée, car son serment ne la fait en aucun cas mentir et permet à celle-ci de ne pas dire toute la vérité, Iseult réussit à se sortir d’une situation dangereuse sans offenser son dieu ni les gens qui sont présents lors du serment. Bref, ses paragraphes montrent qu’Iseult sait être manipulatrice et rusée pour parvenir à sesfins sans que ça soit vu par son mari. Évidemment, être déloyale envers son mari, pour la religion, est interdit, sous peine de pécher et que le malheur s’abattra sur la personne en cause.

Deuxièmement, le thème de l’inceste est démontré par un champ lexical. Lors du voyage qui consistait à amener Iseult la blonde dans leur pays, Iseult et Tristan boivent un philtre d’amour. Par la suite,ceux-ci n’arriveront pu à se contrôler et feront l’amour : « poitrine se gonfla », « douces lèvres », « amour », « cœur », « corps frémissaient » , « ensorcelés », « lutter contre le désir », « s’abandonnèrent ». Le lecteur comprend avec ses mots qu’ils n’ont pas pu se résister et étant donné qu’Iseult est la future tante de Tristan, ils ont commis un péché face à l’église, pour preuve : « Si votreseigneur est fils de roi, je le suis aussi ; le roi Marc est mon oncle, car je suis né de sa sœur Blanchefleur et j’ai nom Tristan ! ». Ensuite, un second champ lexical prouve que le roi Marc et Iseult sont marié : «épouse », « femme» « compagne» «joie» «cœur» «clergé» «épousailles». Ce passage explique au lecteur que le roi Marc et Iseult sont marié et que la nouvelle reine était promise au roi,...
tracking img