Un amour de swann, la passion amoureuse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (328 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
p.149-150:Le devoir conjugal
Swann désir le devoir conjugal tout en sachant que ce sera la fin de sa passion pour Odette.Il ne peut donc être que malheureux (p.160: «sipriver un malade de son vice ou lui ôter son mal est encore raisonnable ou même possible»). Swann souffre de ne pas savoir ce que fait Odette lorsqu’il n’est pas avec elle.Cependant, le mystère engendre la jalousie qui provoque le désir qui fait l’amour ou plutôt la passion amoureuse.
p.150: «Mais du sein de son état morbide, à vrai dire , ilredoutait à l’égal de la mort une telle guérison, qui eût été en effet la mort de ce qu’il était actuellement». Swann ne veut pas quitter cet «état morbide, (...) ce qu’il estactuellement», il recherche la souffrance lié à la passion. Le mariage ou la «guérison» est donc associé à «la mort».
Le roman d’analyse permet au lecteur d’entrer dans latête du héros, de connaître ses pensées. Ainsi, on sait que Swann est partagé entre le souvenir d’une Odette bonne et fidèle symbolisé par la phrase adressée à Forcheville: «Ah!si vous connaissiez cet être là autant que je le connais» et à l’inverse, l’Odette haït, symbolisé par «ce qu’il rage».
Ces 2 visions antagonistes de Odette assure etentretiennent la passion; si l’une prennd le pas sur l’autre, c’est la mort de l’état qu’il aime et déteste pour soit la fin de la passion, soit le début d’une liaison platoniqueet sans amour.
p.157: Swann aime d’autant plus Odette dans son absence car il peut se l’imaginer malheureuse, le regrettant. Cependant, il ne parvient pas à s’en passer trèslongtemps; on retrouve ainsi une dualité présence/absence, amour/haine nécessaire à la passion amoureuse.
p.153: Odette éprouve «plutôt de l’affection que de l’amour»
tracking img