Un groupe de sept poete francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1367 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA PLEIADE

Introduction :
Le XVIe siècle est le siècle de la Renaissance, une période d’aspirations nouvelles dans tous les domaines, en réaction contre les idées et les mœurs du Moyen Âge, ainsi on enseigne depuis le XIIIe siècle dans les universités européennes la rotondité de la Terre (théorie d’Eratosthène). Les voyages de Vasco de Gama, Colomb ou Magellan offrent des horizons nouveaux.Cela bouleverse les représentations du monde. Différent poètes entre ainsi dans une logique de rupture avec leurs prédécesseurs, ils rompent avec la poésie médiévale. C’est dans ce contexte que la pléiade apparu.
Origine de la pléiade :
Pierre de Ronsard considéré comme « Prince des poètes et poète des princes » étudia au Collège de Coqueret dont le principal était Jean Dorat, aussiprofesseur de grec et helléniste convaincu. Il y fit la rencontre de Joachim du Bellay. Ce sont les deux piliers de la pléiade. Puis 5 autres poètes se joignirent à eux issue du collège de Boncourt ou de Coqueret : Jacques Peletier du Mans, Rémy Belleau, Antoine de Baïf, Pontus de Tyard et Étienne Jodelle. À la mort de Jacques Peletier du Mans, Jean Dorat le remplacera au sein de se groupe. Ce mouvementlittéraire est d’abord nommé la « Brigade ». Le souci majeur de la Brigade, élevée sous l'égide de l'helléniste Jean Dorat, est de faire reculer le « Monstre Ignorance » par la diffusion de la culture antique. Le nom de « Pléiade » est emprunté à sept autres poètes d’Alexandrie qui avaient choisi, au IIIe siècle, le nom de cet amas astronomique pour se distinguer. Ce n'est qu'en 1556 que Ronsardchoisit le mot « Pléiade » pour désigner ce groupe. Les idées de la Pléiade sont rassemblées dans un manifeste, Défense et illustration de la langue française, publié en avril 1549 sous la signature de Joachim Du Bellay. Son contenu vise à mener une réflexion sur les moyens d’enrichir la langue française par des emprunts, la fabrication de néologismes, le rappel de mots disparus, etc.On peu a lors donc parler d’école
Ils constatent cependant que la langue française est pauvre et non adaptée à l’expression poétique et décident de l’enrichir par la création de néologismes issus du latin, du grec et des langues régionales. Ils défendent en même temps l’imitation des auteurs gréco-latins dans le but de s’en inspirer pour pouvoir les dépasser. Ils imposent l’alexandrin, l’ode etle sonnet comme des formes poétiques majeures et abordent les quatre principaux thèmes de la poésie élégiaque : l’amour, la mort, la fuite du temps et la nature. La Pléiade participe au développement ainsi qu'à la standardisation du français et joue un grand rôle dans l’œuvre de « l’illustration de la langue française », dans la renaissance littéraire.

L’idéal de la Pléiade
L’idéal des poètesde la Pléiade se construit sur la mise au placard de ce qui les a précédé. Ils mettent entre parenthèses les aspects séduisants de la production antérieure (poésie médiévale, marotique...) pour prôner la nécessité de purifier et renouveler la production poétique
La création antérieure fait figure de création anecdotique à laquelle ils opposent l’idée d’une création poétique qui trouvera sacohésion dans une inspiration commune, son souffle dans un idéal commun. Tous les prédécesseurs font figure à leurs yeux de mauvais versificateurs, sinon certains : Marot, Heroët, Scève, Saint-Gelais en qui ils voient des précurseurs mus par une inspiration individuelle originale.
L’idéal de la Pléiade est synthétisé et passé tel à la postérité grâce à l’ouvrage de Du Bellay : Défense et illustrationde la langue française
Ce manifeste se veut être un nouvel art poétique et s’inscrire ainsi en faux par rapport à l’Art poétique de Sébillet, paru en 1548. Idéal militant qui trouve sa raison d’être dans l’histoire : défendre la langue, lui donner ses lettres de noblesse.
Langue française naissante et langue latine
Apparaît donc un mouvement de soutien à la langue naissante afin de la doter...
tracking img