Une charogne de baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1239 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
“Une Charogne”, XXVII,
Les Fleurs du Mal, 18..

Introduction :
Baudelaire, auteur de Les Fleures du Mal, condamné en 1857 pour « outrage à la morale publique » avait en effet un objectif novateur : atteindre la beauté poétique même par le biais du mal comme suggère le titre. Ainsi l'est-il dans le poème « Une charogne », poème de la section « Spleen et Idéal ». Ce poème se situe après unesérie de pièces dans lesquelles il est essentiellement question de la femme (on peut supposer qu'il s'agit de Jeanne Duval, baptisée par Baudelaire comme la Vénus noire) et la beauté qui exerce sa fascination et répulsion sur le poète.

Theme : la mort (existe déjà dans l’humanisme, cf Le dernier vers de Ronsard)

Composition : 12 strophes (12 mois/12 heures), alternance alexandrins / octosyllabes(creation de mouvement et de gaiete) avec des rimes masculines/feminines

Problematiques :
En quoi ce poeme est-il une allegorie ? un art poetique ?
En quoi ce poeme renouvel-t-il un theme traditionel ?
En quoi assiste-on a la naissance d’une fleur du mal ?

Analyse :
I – La fusion du laid et du beau et l’ironie qui s’en dégage
A) le tableau de l’horreur
- récit d'un souvenir d'unepromenade dans la nature, au cours de laquelle le couple rencontre une charogne – present d’enonciation : analepse, passé-simple : temps du recit (cote precieux qui permet la distanciation) puis future : avertissement = mise en garde qui appartient a la tradition du memento-mori.
- effet d’attente par Baudelaire puis « charogne infâme » mise en valeur par l’assonance en ‘ou’.
-hypotipose trèsvisuelle, très précise qui insiste sur le coté repoussant de la charogne et le triomphe de la mort : voir les substitus du mot charogne et les mots evoquants la putrefraction.
- emploie de comparaisons tout au long du poeme : application de la theorie des correspondances et sollicitations des sens. Pluriel en termes collectifs, amplification du spectacle étonnant qui constitue la charogne qui estpleine de vie et mort.
- gaieté ironiquement associée à ce monde de la décomposition « en pétillant, vivait en se multipliant » (paradoxe de la vie qui naît de la mort, effet presque surnaturel, renforcé par « étrange musique »), «vivants haillons »
- réorganisation de la vie à partir de la matière de la mort « noirs bataillons ».
B) le choc des oppositions
- rimes antisémantiques (lerapprochement sonore crée un contraste sémantique) : « beau matin d’été si doux » / “cailloux”, « charogne infâme » / «mon âme» contraste sémantique car il y a opposition entre le Beau [ Mon âme = La femme ] et le Laid [ Une charogne Infâme ].
- oxymores à effet ironique « carcasse superbe » (strophe 4)
- antithèse qui crée des chocs d’atmosphère et marque la distance ironique : « soleil rayonnait surcette pourriture », mais aussi qui traduit l’indissociable lien entre le beau et le laid, entre les « fleurs » et le « mal » : voir la comparaison « comme une fleur s’épanouir » et l’ironie de l’utilisation de « cuire » (déplacement vers le culinaire alors qu’on n’a pas faim devant un tel tableau).
-“cynique” provocation de la morale, la charogne est un etre doublement malefique “poisons” : mememorte elle peut donner le mal avec indifference.
De cette charogne, il fait une fleur poétique, un tableau à la fois visuelle et en mot.

II – Un poeme sur l’amour entre un homme et une femme
A) les association de l’érotisme et de la mort (Eros et Thanatos)
- Jeanne Duval represente la lumiere (soleil) et la nuit (etoile)
- connotations sexuelles : « jambes en l’air, femme lubrique »
- «brûlante » double sens, celui de la fièvre qui conduit à la mort, mais aussi celui du feu du désir.
B) le faux éloge romantique
- “Rappelez-vous” la femme est sollicitée des le 1er vers avec ensuite le “nous” (v.1) qui fait écho a la femme aimée ; éclairage immédiat de la femme et le couple.
- multiplication des apostrophes et des désignations romantiques et élogieuses, célébrant la beauté...
tracking img