Vaut-il la peine de s'engager pour de grandes causes morales, politiques ou sociales?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1013 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation de français

On retrouve les grandes causes morales, politiques et sociales au quotidien. Des associations essaient de vaincre ces grandes causes aujourd’hui mais qu’en était-il de l’époque ? Les inégalités entre homme et femme, le racisme envers les peuple noir, et les. Grace aux textes qui nous sont proposés et à nos connaissances personnelles, nous étudierons si il vaut la peinede s’engager pour de grandes causes morales, politiques et sociales grâce a des exemples bien précis.
A l’époque de Molière, les femmes devaient être les servantes de leurs maris, elles devaient s’occuper uniquement de lui, mais leurs maris ne s’occupaient guère d’elles. Elles n’étaient la que pour la dépendance, et leurs maris étaient les plus puissants. L’inégalité des sexes n’était pas unproblème à l’époque, les femmes se contentaient de se taire et de suivre leur mari. Olympe de Gouge dans la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, nous compare les égalités entre les femelles et les males et les inégalités des hommes et femmes. Elle nous montre ainsi que même les animaux qui sont censé être moins intelligent que l’homme, se respectent entre eux et qu’aucunesdifférences n’existent entre ces deux catégories de sexes. (l.7-9 : « les sexes dans l’administration de la nature. Partout tu les verras confondus, partout ils coopèrent avec un ensemble harmonieux a ce chef-d’œuvre immortel »). Elles ne devaient pas être coquettes (l.26 : « gardez-vous d’imiter ces coquettes vilaines »), et ne devaient pas parler a de jeune homme. Les femmes devaient être au petitsoin de leurs maris ; elles avaient beaucoup de devoirs. D’après Rousseau dans Emile ou de L’éducation, elles devaient savoir coudre, faire la cuisine, savoir tenir les comptes, servir de maitre d’hôtel a leur mère etc. (l.7-15 : « Elle s’est appliquée aussi a tous les détails du ménage. Elle entend la cuisine et l’office ; elle sait les prix des denrées ; elle en connait les qualités ; elle saitfort bien tenir les comptes ; elle sert de maitre d’hôtel à sa mère… »). Plus tard, dans les années 60, les contraintes de la femme parfaite restent importantes ; elles devaient préparer le souper avant le retour de leur mari, elles devaient se reposer pour être détendue au retour de leur mari, ranger le désordre, réduire les bruits, l’écouter car son sujet de conversation est plus intéressant quecelui de la femme, elles devaient débarrasser après le repas et faire vite la vaisselle. La femme a aussi beaucoup de contraintes contrairement aux hommes : une dame comme il le fallait, dans le livre de Simone de Beauvoir Mémoire d’une jeune fille rangée, ne devait ni porter des jupes, ni des décolletés, ni teindre ses cheveux, ni se les couper, ni se maquiller, ni se vautrer dans un divan, niembrasser son mari dans les couloirs du métro. En bref, la femme n’était pas propriétaire de son corps, elle ne pouvait pas le mettre en valeur et son comportement devait sans cesse être contrôlé. Heureusement que les conditions ont aujourd’hui changé, des féministes s’engagent dans la lutte contre l’inégalité homme/femme Olympe de Gouge, qui a écrit la déclaration des droits de la femme et de lacitoyenne en 1791. C’est une des premières féministes à s’être battue pour la cause des femmes. Cette bataille lui a couté la vie. Cette féministe a créé un écho dans le monde entier et des féministes de tous les pays se sont battus pour l’égalité des sexes. (Mary Wollstonecraft en Angleterre, Elisabeth Cady Stanton aux Etats Unis et autres).
Le racisme a touché des milliers de personnes pendantdes siècles. Beaucoup d’hommes et de femmes sont morts de ce drame. Ces hommes et femmes étaient considérés, comme des races inférieures par rapport à leur physique et leur comportement. L’esclavage a été créé et a fait de nombreuses victimes. L’esclavage aboutit aux XVIIIème siècles mais le racisme continu à persister. Aux Etats Unis, les citoyens noirs étaient séparés des citoyens blancs, leur...
tracking img