Veille strategique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4640 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
CA OPIIEC, 7 octobre 2010

Étude sur la GPEC - INGENIERIE Etape de recherche et de compréhension

Dorothée Alloun Nicolas Berthaut Jacques Henry Paùlo Lopes Françoise Tirel Michel Victor

Sommaire
1.  2.  3.  4.  5.  6.  7.  Tendances d’évolution à 3 ans pour l’ingénierie Prestations associées Restitution des entretiens et enquêtes Evolution du marché de l’emploi Cotation des emplois partendances Orientations de formation Annexe : cotation des postes sensibles, bibliographie

Tendances d’évolution à 3 ans pour l’ingénierie

Evolution Technique
Valeur ajoutée Risque

Des exigences environnementales plus contraignantes : renforcement des normes techniques : quelque soit le secteur d’activité (BTP - Construction, Industrie, Chimie, Energie, Agricole…) multiplication desnormes qui encadrent les nouveaux chantiers et marchés.

• 

Etre en conformité avec les exigences du marché

• 

Avoir un coût de prestations trop élevé et de la difficulté pour rester concurrentiel

Nouveaux matériaux, innovation et technologies propres : nécessité de concevoir, d’industrialiser, de développer des ouvrages et produits de demain dans un cadre de développement durable,rechercher des solutions innovantes.

• 

Sécuriser l’entreprise sur son marché

•  • 

Ne pas maîtriser le ROI Faire face au décalage entre les compétences existantes et l’objectif visé

Nouvelles technologies décarbonnées : répondre aux exigences et aux normes environnementales pour amener les acteurs économiques à réduire leurs émissions de CO2 par 4 d’ici 2050.

• 

Développer uneligne de business nouvelle et internationale

• 

Pas nécessairement de rentabilité immédiate pour l’entreprise.

4

14 janvier 2011

CA OPIIEC - Ingénierie

Evolution Technique
Valeur ajoutée Risque

Développement Durable : incitation gouvernementale (2d plan P.N.S.E) tendant à intégrer la traçabilité dans la conception des produits, bâtiments, infrastructures diverses (exemple :activité de démantèlement traditionnelle ou de déconstruction nucléaire)

•  •  • 

Assurer un relais de croissance Augmenter l’activité de conseil en Technologie et Innovation Augmenter la maîtrise du cycle de vie

• 

Prendre en compte l’adaptation des compétences qui peut être long

Demande de sécurité plus importante : interdiction de démarrage de chantier sans plan de sécurité(pendant le projet et pour l’utilisateur final)

•  •  • 

Diminuer les risques d’accidents du travail Sécuriser les déplacements des utilisateurs Baisser les coûts des assurances et les risques de procédure judiciaire

• 

Faire face à l’augmentation du coût global du projet par l’anticipation d’un risque

Certification des acteurs de la profession : volonté de diminuer les risques juridiqueset financiers en multipliant les certifications professionnelles (habilitations aux milieux radiologiques imposées dans le domaine nucléaire, certification en droit, OPQIBI…)

• 

Accéder à de nouveaux marchés « réservés »

Judiciarisation : propension à privilégier le recours aux tribunaux pour trancher des litiges qui pourraient être tranchés par d'autres voies

• 
5

Minimiser lerisque pour le donneur d’ordre
CA OPIIEC - Ingénierie

14 janvier 2011

Evolution Economique
Valeur ajoutée Risque

Délocalisation offshore et nearshore : création d’entités juridiques dans d’autres pays que celui où l’activité se déroule afin d’optimiser des activités de service (achat, développement informatique …) et externalisation de calculs et dessins.

• 

Réaliser un gainfinancier

•  • 

La montée en compétences des concurrents locaux et au dumping Perdre le contrôle de l’activité et s’exposer au transfert des fichiers grâce à la technologie

Accroissement de la demande d’efficacité énergétique : Réexaminer les politiques structurantes : construction, urbanisme, transports et reconsidérer les coûts globaux de la production et de la consommation énergétique....
tracking img