Versailles et les expositions temporaires

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4406 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
UNIVERSITE PAUL CEZANNE AIX MARSEILLE III
FACULTE DE DROIT ET SCIENCE POLITIQUE AIX-EN-PROVENCE

VERSAILLES ET LES EXPOSITIONS TEMPORAIRES

VERSAILLES ET LES EXPOSITIONS TEMPORAIRES

La construction du Château de Versailles débuta, contrairement à la croyance collective, sous le règne de Louis XIII : en 1623, il fait construire le Château pour ses rendez-vous de chasse. Mais c’est LouisXIV qui rendit le Château de Versailles célèbre par des mesures d’agrandissement et d’embellissement. C’est à Louis Le Vau et à François II d’Orbay que revient le mérite de la splendeur de l’édifice et sa notoriété. Le monarque désirait un bâtiment qui serait à l’image de la grandeur de son royaume et de sa personne, ce qui explique l’opulence des décors et le luxe qui caractérise Versailles, et quitémoigne de l’opinion démesurée que le roi avait de lui-même. Louis XIV établit domicile dans cette demeure à partir de 1682 et en fit un carrefour culturel. En effet, le monarque savait s’entourer des grands artistes de l’époque ; dramaturges, compositeurs, peintres, jardiniers et architectes se côtoyaient, que ce soit à l’occasion des grandes fêtes qu’organisait Louis XIV ou pendant laconstruction du Château. La Cour a pu ainsi profiter de ces grands noms de l’art classique ; le Roi-Soleil étant le mécène de Molière, Racine, Lully, Le Brun, Le Nôtre, il n’était pas rare pour les nobles résidant au château d’y croiser des artistes dont les noms perdurent encore aujourd’hui. Louis XIV, inconsciemment, tisse les prémisses d’une politique culturelle en diffusant au sein de sa Cour lestextes de Molière ou en faisant jouer les œuvres de Lully. Historiquement, la vocation culturelle du Château de Versailles se dessine donc et il n’est alors pas étonnant que ce dernier soit érigé en un musée dès 1830 sous le règne de Louis-Philippe. Le musée est alors destiné à devenir celui de l’Histoire de France, et cela sans doute en référence à l’important héritage historique que le Roi-Soleillaissa à sa mort.
Depuis un décret du 27 avril 1995, le Château de Versailles devient un établissement public administratif placé sous l’autorité du Ministère chargé de la Culture, ainsi, il dispose de plus d’autonomie administrative et financière. En 2010, le Château de Versailles devient l’établissement public du Château, du musée et du domaine national de Versailles, présidé actuellement parJean-Jacques Aillagon. L’établissement public administratif comprend dorénavant le Château de Versailles, le Grand Trianon et le Petit Trianon, les jardins ainsi que le domaine de Marie-Antoinette. Comme tout établissement public, le Château de Versailles est responsable d’un service public dans un but d’intérêt général. Pour remplir cet objectif, il peut se voir attribuer des prérogatives depuissance publique, mais en se cantonnant dans sa sphère d’action, conformément au principe de spécialité qui gouverne l’activité de tout établissement public. Le Ministère chargé de la Culture exerce néanmoins un contrôle sur l’action du Château de Versailles concernant le service public culturel qu’il est censé diriger. Cette mission culturelle semble logique au regard de l’aura historique etculturelle que véhicule le monument royal, symbole du rayonnement français à travers le monde. L’administration du Château a donc pour objectif principal de permettre la diffusion à un large public des richesses historiques et artistiques du domaine et du Château de Versailles. L’Etat, par ce biais, peut donc satisfaire aux exigences constitutionnelles qui lui incombent s’agissant du droit à la cultureconsacré par l’article 13 du préambule de la Constitution du 27 octobre 1946. En effet, ce dernier énonce que : « la Nation garantit l’égal accès de l’enfant et de l’adulte à l’instruction, à la formation professionnelle et à la culture ». Le Château tente alors de répondre à cette obligation en organisant des évènements qui, non seulement contribueraient au rayonnement culturel français, mais qui...
tracking img