Vicomte pourfendu un apologue

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (482 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
En quoi peut-on dire que Le Vicomte pourfendu est un apologue ?
Un apologue est un bref récit ouvertement fictif à visée argumentative ; le Vicomte pourfendu répond à toutes ces caractéristiquesEn effet tout d’abord le Vicomte pourfendu est un récit puisqu’on nous raconte l’histoire du vicomte Médard de son départ à la guerre, en passant par la vie qu’il mène après avoir été pourfendu, puisfinalement recousu par le docteur Trelawney…
En outre comme tous les apologues nous trouvons ici du merveilleux, en effet le vicomte pourfendu à la guerre continue à vivre en deux moities distinctestout au long du livre, ce qui est totalement impossible, d’autres éléments merveilleux sont présents tt au long du récit par exemple quand Pamela, la jeune femme dont est tombe amoureux le vicomteinterprète des signes laisses par celui ci : « c’était une moitie de chauve souris et une moitie de méduse….la bergerette comprit que c’était un message, cela voulait dire …rendez vous ce soir au bordde la mer » , signes bien évidemment incompréhensibles
Et enfin ce récit a une visee argumentative comme tous les apologues, en effet Calvino y critique différentes choses : la guerre et sa violence….Mais c’est surtout une réflexion sur le bien et le mal, une des moitie du vicomte, est en effet entièrement tournée vers le mal, elle n’hésite pas à essayer de tuer son neveu , à condamner à lapotence à tour de bras, à mettre le feu à son château avec ses domestiques à l’intérieur..…….. ; l’autre au contraire est entièrement tournée vers le bien , essaie d’aider son prochain ….mais finit parfaire le mal elle aussi sans le vouloir comme quand elle donne sa béquille à un vieil homme qui s’en sert ensuite pour battre sa femme, ou encore quand elle ruine le commerce des huguenots alorsqu’au départ son intention était que les villageois pauvres puissent se nourrir à moindre cout ….
On peut donc penser que cet apologue nous montre que tout homme est « mélange de bonté et de...
tracking img