Victor hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (759 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Description du commentaire composé

Commentaire composé de l'acte V, scène 4 de Ruy Blas de Victor Hugo. Cette analyse sur l'acte V, scène 4 de Ruy Blas (scène du dénouement) a été rédigée par unprofesseur de français.
Sommaire du commentaire : Acte V scène 4 - Ruy Blas

1. Une ode particulière au romantisme
1. Du particulier vers l'universel
2. L'originalité de lascène
2. Une confrontation passionnée et tragique
1. Naissance d'un héros
2. La métamorphose

Extrait du commentaire composé

La scène que nous allons étudier est ledénouement de Ruy Blas, une pièce de théâtre représentée pour la première fois en 1838 au Théâtre de la Renaissance, et qui achève d'inscrire Victor Hugo comme un dramaturge majeur du mouvement romantique. Bienque sa composition soit plutôt traditionnelle, puisqu'elle est écrite en alexandrins, la pièce se clôt sur une scène originale sur plusieurs plans. D'abord parce son extrême brièveté par rapport àtoutes les pièces appartenant au théâtre romantique (elle en détient d'ailleurs le record), et ensuite parce que son héros va se donner la mort sur scène.

Texte étudié : acte V, scène 4 dans Ruy Blas(de Victor Hugo) : scène du dénouement

Ruy Blas fait quelques pas en chancelant vers la reine immobile et glacée,
puis il tombe à deux genoux, l'oeil fixé à terre, comme s'il n'osait lever lesyeux jusqu'à elle.
RUY BLAS, d'une voix grave et basse.
Maintenant, madame, il faut que je vous dise.
- Je n'approcherai pas. - Je parle avec franchise.
- Je ne suis point coupable autant que vouscroyez.
Je sens, ma trahison, comme vous la voyez,
Doit vous paraître horrible. Oh ! Ce n'est pas facile
À raconter. Pourtant je n'ai pas l'âme vile,
Je suis honnête au fond. - cet amour m'aperdu. -
- Je ne me défends pas ; je sais bien, j'aurais dû
Trouver quelque moyen. La faute est consommée !
- C'est égal, voyez-vous, je vous ai bien aimée.
LA REINE.
Monsieur...
RUY BLAS,...
tracking img