Vieille chanson du jeune temps

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (632 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Vieille chanson du jeune temps, Hugo

Hugo est un auteur du 19°s, chef de file du romantisme, il s’est illustré dans tous les genres et avec succès. Pour lui, le poète doit être un guide qui mènele peuple vers la vérité.

. En quoi exprime-t-il des regrets ?

. En quoi ce texte est-il lyrique ?

1) L’idéalisation de la femme & de la nature

a) La description de Rose

- Elleest très présente dans le poème : « Rose » (3 fois en anaphore : mise en valeur), « son », « elle », « sa », « la », « ses », « lui » (la rose est la fleur de l’amour, remarquable par sa beauté, sonparfum, sa perfection)

- Par petites touches successives : « son œil », « elle a 20 ans », « ses yeux brillaient », « droite sur ses hanches » (sûre d’elle, allusion à sa féminité), « le brasblanc » (pureté), « le beau bras tremblant » (timidité/manque d’assurance), « son petit pied » (douceur). Son physique est en rapport avec son physique.

- Tentatives de séduction : « yeuxbrillaient », « la voyant parfois sourire […] et soupirer quelque fois » (chiasme + infinitifs). Toutes ses tentatives échouent, et elle a une certaine lassitude, frustration.

- L’anaphore de Roseinsiste sur le fait que c’est elle qui fait l’action, l’auteur subit, n’entend rien, ne fait rien

b) La description de la nature (typiquement romantique)

- Champ lexical de la nature « bois », « fleurs », « arbres », « rosée », merles », « rossignols », « taillis », « mûre », « branches », « mousse », « eau », « bordure ». La nature est très présente & décrite avec précision.

-Nature est personnifiée : « une eau courait », « la rosée offrait ses perles », « la taillis offrait ses parasols », « la nature amoureuse dormait dans les grands bois sourds ».

- Nature sefait complice de Rose, elle semble vouloir l’aider dans ses tentatives de séduction « mousse de velours »

- On observe que la sonorité « ro » revient à plusieurs reprises dans le poème comme...
tracking img