Vous vous demanderez de quelles ressources spécifiques disposes le théâtre pour représenter les conflits, les débats, les affrontements qui peuvent exister dans les rapports humains.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1853 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation : Vous vous demanderez de quelles ressources spécifiques disposes le théâtre pour représenter les conflits, les débats, les affrontements qui peuvent exister dans les rapports humains.

Introduction
D’après ses origines grecques, le théâtre est le lieu où l’on regarde (Théa en grec, action de regarder). La scène de théâtre devait donc être le lieu où se déroulent desactions spectaculaires : conflits, débats et affrontements. Mais quelles sont les ressources spécifiques dont dispose le théâtre pour représenter ce genre de scènes ?
Dans une première partie, nous étudierons les différentes formes de discours propres à représenter un affrontement. Puis nous analyserons l’importance de la voix et des gestes des acteurs lors des représentations sur scène.Enfin, nous verrons que la mise en scène d’éléments extérieurs matériels et immatériels peut également renforcer le conflit théâtral.

I) Les différentes formes de discours

L’affrontement théâtral se traduit en premier lieu par la parole des personnages. Différents types de discours peuvent être employés par un auteur de pièces pour le représenter.
1) Le dialogue
Le dialogueest sans doute la forme la plus susceptible de créer une scène de conflit. Il permet généralement aux passions de se déchaîner, comme dans Le Retour au Désert : Mathilde et Adrien s’insultent et se rabaissent gratuitement pour laisser exprimer un ressentiment gardé depuis leur jeunesse. L’échange conflictuel peut aussi s’exprimer de façon courte et brutale, comme dans Britannicus où l’empereurNéron, jaloux au plus au point de Britannicus, l’évite longtemps par complexe d’infériorité avant de venir s’opposer à lui sèchement et ordonner son arrestation. Le dialogue peut aussi représenter un débat politique, comme entre Hoederer et Hugo dans le cinquième tableau des Les Mains Sales. Le dialogue peut encore représenter la différence qui sépare les acteurs. En effet, on comprend mieux ce quianime le personnage quand on mesure en quoi il se distingue des autres. Par exemple, la simplicité d’Arlequin, dans la scène 8 de l’Ile des esclaves, ressort avec d’autant plus de force qu’elle contraste avec l’affectation d’Euphrosine. Lorsqu’un personnage en affronte un autre, sa colère peut aussi le pousser à révéler des pensées intimes, qu’il aurait préféré dissimuler, et qui tendent à renforcerla situation de conflit. A la scène 2 de l’acte IV de Phèdre, Hippolyte veut se disculper de l’injuste accusation de Thésée, en révélant son amour pour Aricie, l’ennemie héréditaire, espérant ainsi toucher la sensibilité de son père ; mais cela ne fait que pousser plus loin la fureur de Thésée, qui pense encore plus que son fils est coupable.
2) Le monologue
Principalement employéedans les tragédies, la tirade, monologue dans le dialogue, est également un moyen utilisé afin de faire fléchir son adversaire, souvent réduit au silence par le locuteur. Dans Anouilh, Créon s’épuise à expliquer à Antigone qu’elle doit comprendre sa décision politique, mais elle ne veut rien entendre ; il l’interrompt alors, la secoue violemment et lui représente l’image terrible du bateau enpleine tempête. Dans un autre registre, Pyrrhus, amoureux d’Andromaque, essaie dans la scène 7 de l’Acte III de convaincre sa captive de l’épouser, en lui demandant de le prendre en pitié mais aussi en la rendant responsable de la mort prochaine de son fils. La tirade peut également servir à rapporter un combat passé : la tragédie racinienne en est particulièrement imprégnée, du fait qu’elle devait sedérouler dans un unique lieu et devait respecter la règle de bienséance : Théramène qui narre à Thésée le combat héroïque d’Hyppolite contre le monstre de Neptune dans Phèdre, le soldat qui rapporte à Antigone et Créon le duel d’Etéocle et Polynice dans la Thébaïde.
3) L’aparté
k, Enfin, l’aparté permet de rendre compte au spectateur d’un conflit implicite. En effet, lorsque un...
tracking img