Wikileaks

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1808 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet de dissertation :
Les documents révélés par Wikileaks relèvent ils de l’intérêt général ?

Depuis sa création en 2006, Wikileaks a mis en ligne des documents aussi variés que l'intégralité du procès d'Outreau, des documents sur l'église de Scientologie ou des télégrammes des ambassades du monde entier. Wikileaks fait tout pour rendre publiques certaines informations et en finir avec laculture du secret. À sa tête, on trouve Julian Assange, un Australien de 39 ans, informaticien de formation.
Toutefois, les différentes divulgations de Wikileaks ont engendrés un certain nombre de réactions hostiles, émanant des États, organismes ou personnes concernées qui mettent en avant les notions de manipulation ou de mise en danger des personnes citées.
À l'opposé, des associations dedéfense de la presse, de la liberté d'expression, de la transparence, ont généralement pris la défense de WikiLeaks, face à ce qu'ils considèrent comme relevant d’un acte délibéré de censure.
Face à ces différentes réactions, il serait légitime de se demander si les révélations faites par Wikileaks relèvent de l’intérêt général. En effet, l'expression « intérêt général désigne les intérêts, valeursou objectifs qui sont partagés par l'ensemble des membres d'une société. Elle correspond aussi à une situation qui procure un bien-être à tous les individus d'une société ». Or rien ne garantit que des informations révélées au grand jour soient dans l’intérêt de tous les individus d’une société, ces informations pouvant être à la source de conflits et de tensions. D’un autre coté, le but dewikileaks est d’éclairer la vision des individus sur les politiques étrangères des pays du monde entier au nom de la transparence de l’information.
L’intérêt public réside-t-il dans le fait de savoir comment fonctionne notre monde, ou au contraire dans le fait que la politique étrangère soit menée de façon confidentielle ?
Afin de mieux comprendre ces intérêts contradictoires, il conviendra d’étudierdans un premier temps en quoi une telle divulgation d’information est souhaitable pour l’intérêt général (I), puis nous verrons les problématiques qu’elle engendre (II).

I/ les documents révélés par Wikileaks relèvent de l’intérêt général

Wikileaks a pour but premier de renforcer nos démocraties, et non pas de les affaiblir. L’accès à l’information est la clé de nos sociétés contemporaines,et par son action Wikileaks contribue à la sauvegarde de la liberté d’expression.

A/ Wikileaks, un véritable distributeur d’informations

Dès Juillet 2010, wikileaks a publié 91 000 rapports militaires sur l’Afghanistan, en Octobre ce sont 392 000 rapports concernant l’Iraq qui sont révélés au grand jour. Depuis Novembre, plus de 250 000 télégrammes (ou câbles) diplomatiques ont été publiés.Depuis la publication des premiers câbles secrets de la diplomatie américaine, WikiLeaks a été la cible d’attaques. Des personnalités politiques américaines se livrent à une véritable lutte contre cette société à but non lucratif, appelant successivement à l’engagement de poursuites et à l’arrestation de Julian Assange, son porte-parole le plus médiatisé.
Or WikiLeaks n’est qu’un distributeurd’informations. Il contribue à garantir que des renseignements ne seront pas dissimulés par des journalistes redoutant des procès ou des représailles de la part des autorités.
Il se trouve que dans nos sociétés contemporaines, l’accès à l’information est une forme de pouvoir. La société de l'information désigne un état de la société dans lequel les technologies de l'information jouent un rôlefondamental. Elle est en général placée dans la continuité de la société industrielle.
Ben Werdmuller (co-fondateur de Elgg qui est un regroupement informel sur internet dont l'objet est de favoriser les échanges, l'appui mutuel, le partage d'expérience et les collaborations entre ses membres) a déclaré le 15 mars dernier lors d’une conférence de presse : « nous vivons dans l'ère de l'information....
tracking img